Médecin : quelle productivité ?

Je trouve particulier qu’après avoir tant décrié le système de paiement à l’acte (« la castonguette ») de bon nombre de médecins pour ses effets pervers sur la multiplication d’actes possiblement inutiles et son impact négatif sur la durée des consultations médicales par la recherche effrénée de la quantité plutôt que de la qualité, on en vienne à utiliser les statistiques de ce paiement à l’acte comme marqueur de la « productivité » des médecins !

Médecin de famille depuis près de 35 ans, ma clientèle a vieilli à la même vitesse que moi. Les besoins de mes patients sont plus importants, leurs problèmes de santé plus nombreux et plus complexes et la durée de mes consultations auprès d’eux ont augmenté. Me croiriez-vous si je vous disais que je fais effectivement moins « d’actes médicaux » par jour, mais que paradoxalement mes journées de travail sont plus longues ?

De plus, ayant confié (délégué) à des collaborateurs (infirmière, pharmacien…) certains « actes » les plus « faciles et potentiellement rapides », cela a eu aussi un impact sur le nombre d’actes totaux effectués !

Par les temps qui courent, quelle joie de s’en prendre à la profession médicale ! L’amalgame facile fait entre la diminution du nombre d’actes et la productivité est malheureusement faux et sert bien les intérêts du « Dr bashing » actuellement très à la mode. « Damned if you do it, damned if you dont ! »