Une proposition qui me révolte

Je viens de lire que ma circonscription de Sainte-Marie–Saint-Jacques va disparaître si vos dernières suggestions sont approuvées. Laissez-moi exprimer beaucoup de perplexité sur l’indépendance supposée de la commission. Pourquoi ?

Vos dernières recommandations suggéraient la fusion des circonscriptions de Mont-Royal et d’Outremont, deux bastions libéraux sur l’île de Montréal. Et voilà que, par un tour de passe-passe, on n’y touche plus ! On crée plutôt la circonscription de Ville-Marie qui va englober une partie de Westmount à notre comté actuel et, par hasard (vraiment ?), va faire cohabiter deux populations historiquement hétérogènes, ce qui va probablement assurer un autre siège libéral et va détruire toute la vie démocratique centrée sur les associations populaires qui ont permis, entre autres, l’élection d’une députée hors normes et assez exceptionnelle.

Laissez-moi vous exprimer dans les termes les plus forts ma totale opposition à cette mesure. Vous vous donnez comme mission d’améliorer la participation électorale et la qualité démocratique de nos institutions. À faire de tels jeux, vous ne faites que susciter un peu plus de cynisme et vous contribuez à pourrir le climat électoral du Québec actuel.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.

1 commentaire
  • Pierre Bernier - Abonné 14 février 2017 12 h 41

    Hum !

    L’élection d’un député à l’Assemblée nationale serait-elle confondue avec celle d’un élu de quartier ?