Projet de loi 106: peuple à genoux!

En cette belle période des fêtes de Noël, c’est le temps des cadeaux ! Il en est qu’on mérite et il en est qui nous tombent du ciel sans être attendus. Le 10 décembre 2016, au petit matin, le peuple québécois a fait un cadeau considérable, pas mal au-dessus de ses moyens d’ailleurs : notre gouvernement a adopté le projet de loi 106. Beau cadeau !

Vous ne connaissez pas le contenu du cadeau ? Eh bien, vous serez surpris de notre générosité. Nous venons de donner l’accès et la propriété de notre sous-sol aux compagnies gazières et pétrolières de ce monde. Voire un droit de propriété incontestable, maintenant que la loi a été adoptée sous bâillon.

Cela signifie que le sous-sol n’appartient plus à l’État québécois, mais bien aux titulaires des claims obtenus à 0,10 $ l’hectare.

Nous sommes tellement riches au Québec, nous sommes tellement au-dessus de nos affaires, que notre gouvernement, après avoir imposé l’austérité, oups, on doit dire subir « la rigueur budgétaire », vient d’adopter une loi qui consacre le cadeau. Non seulement nous ne sommes plus maîtres chez nous, mais nous venons de renoncer à obtenir des redevances convenables pour notre richesse collective.

Ces compagnies pourront désormais entrer où elles voudront, forer, vous exproprier si vous n’êtes pas d’accord, soutirer du pétrole et du gaz en quantité infime, car notre sous-sol n’en regorge pas, et ne rien payer au bon peuple, car ces opérations se feront sous le couvert d’une section de la nouvelle loi qui leur permettra de le faire gratuitement.

Pour bien enrober le cadeau, notre gouvernement avait acheté son beau papier d’emballage par l’entremise d’une société d’investissement : Ressources Québec. À même notre argent si durement épargné via la rigueur budgétaire qui a grevé les ministères publics depuis trois ans, nous finançons ces compagnies. Sans notre aide financière, rien de tout cela ne serait possible.

Peuple à genoux ! Le père Noël Pierre Arcand, sous l’oeil bienveillant de son patron Couillard, vient de faire un superbe cadeau à leurs amis, à même nos économies.

20 commentaires
  • Denis Paquette - Abonné 12 décembre 2016 07 h 13

    Avec Arcand nous en avions un bon

    qu'elle société de serviteur tellement bien initié qu'elle est prete a donner tous ce dont les ancetres ont defrichés, n'est ce pas le syndrome du pauvre d'offrir ce qui lui est utile pour survivre,quel sens du sacrifice enseigné par les curés dans ma famille nous étions seize a table et les bonnes soeurs avaient le courage de venir quêter ma mere, voila ce que nous sommes et pourquoi nous n'avons pas de pays, nous faisons parti de ces gens qui faisons vivre une élite depuis toujours et ca continu , certains comprennent depuis longtemps que le meilleurs candidat est encore celui capable d'incarner Judas, avec Arcand nous en avions un bon

    • Daniel Bérubé - Inscrit 13 décembre 2016 08 h 31

      Vous voyez Couillard et Arcand faire ces dons par pure charité chrétienne ??? Pourtant les curés comme vous dites, ne nous avaient-ils pas enseigner a donner aux pauvres ? (pétrolières pauvres ?) ...

      Je pense que les curés vont êtres les boucs émissaires pour encore longtemps de tout ce qui est négatif.

      Mais moi je vois des raisons autres, dans le cartel politique d'aujourd'hui, j'ai de la difficulté a voir la charité chrétienne comme étant les raisons d'agir de Couillard.

      Je comprend mieux Gilles Ducepte hier ou avant hier quand il disait: ... "je suis athé, mais j'aime beaucoup mieux parlé avec un curé intelligent et honnête qu'avec un athé capoté qui dit n'importe quoi !"

  • Nicole Delisle - Abonné 12 décembre 2016 08 h 14

    Honte à vous M. Arcand et à votre gouvernement!

    Il faut vraiment haïr bien fort son coin de pays pour le donner ainsi à des pétrolières
    et leur donner tous les droits qui normalement nous reviennent. Vous avez trahi les québécois parce que vous êtes de mauvais gestionnaires et que l'environnement et le
    bien-être des québécois vous importent peu! Tout cela au nom de l'économie? Et que ferez-vous quand une catastrophe pire que Mégantic arrivera? Vous avez dû voir à ce que ce soit encore les québécois qui paient la facture! Comment peut-on comprendre comme citoyen une telle trahison? Une gouvernance d'un parti qui s'en va à la déchéance et au déshonneur les plus complets! Vous n'avez plus dans le cœur la fierté québécoise, mais l'avez-vous seulement déjà eue?

  • Gilbert Turp - Inscrit 12 décembre 2016 08 h 26

    Une cenne la tonne, au temps de Duplessis

    Vaut bien dix cennes l'hectare au temps de Couillard.

    L'histoire se répéte 2 fois, dramatique sous Duplessis et sa grasnde noirceur, mais véritable farce sous Couillard et sa petite grisaille.

    Je souhaite que ceux qui ont voté pour ça s'expliquent. Comment ont-ils pu consentir à pareil gâchis ? C'était tellement mais tellement prévisible !

    • Marc Brullemans - Abonné 12 décembre 2016 15 h 58

      Comment quand même expliquer, malgré les années, malgré la vigilance citoyenne, que le gouvernement Couillard ait si peu élevé la barre? Serait-ce par arrogance? par audace? par habitude? par malveillance? par calcul? par goût du jeu? par lâcheté? par ... tout cela sans doute!

      Il nous faudra, si l'on veut se sortir de ce puits, de ce trou, de cette fosse, de ce bassin, se souvenir de ce 10 décembre 2016. Se souvenir des articles 13, 22, 23, 36, 55, 80 et 81, pour ne nommer que ceux-là, de cette loi sur les hydrocarbures, à laquelle ne peut approcher dans son iniquité, que l'ancienne loi sur les Mines.

      56000 km2 du Québec méridional bradés à 10$ le km2, une aubaine à laquelle les Pétrolia et cie auraient été bien bêtes de ne pas profiter. Qui plus est, les amendements de juillet 2016 sur le règlement sur le pétrole, le gaz naturel et les réservoirs souterrains, ne touchent pas l'article 64, lequel se lit ainsi: "Le titulaire de permis de recherche doit payer au ministre des droits annuels au montant de 10,20 $ le km2" soit 10,2 cents l'hectare. Une grosse augmentation de 2% depuis 1988.

  • Jean-Pierre Grisé - Abonné 12 décembre 2016 10 h 02

    Peuple a genoux,attends ta délivrance

    qui ne saurait tarder.Debout ensemble vivant nous bouterons dehors cet inique inqualifiable gouvernement et la marche vers la liberté et la démocratie du peuple pour le bien-commun des citoyens.Fini le temps de mourir.Ca suffit l'esclavage,le temps des tristes bouffons fossoyeurs."Nous allons imposer la vie aux esclaves qui désesperent." "Je suis né pout te connaitre Pour te nommer Liberté" Paul Eluard.

  • J-Paul Thivierge - Abonné 12 décembre 2016 10 h 10

    Comment peut-on se laisser abuse ainsi sans mot dire contre les libéraux PLQ

    Le PLQ par le bâillon demande aux citoyens du Québec
    de se laisser abuser sans mot dire
    par les promoteurs et foreurs pétroliers et gaziers
    Votre sous sol appartient désormais aux exploitants
    pour 10 ¢ l'hectare [ 10,000 mètres carrés ) ...

    POURQUOI au PLQ était-il si urgent de passer cette loi refusant de scinder
    de la politique de la transition énergétique de la politique des carburants ?

    • Daniel Bérubé - Inscrit 13 décembre 2016 08 h 47

      Nous n'avons pas le choix... ils sont "majoritaire", donc ont plein pouvoir sur le peuple.

      Et pourquoi il est si urgent pour le PLQ envers le pétrolières ? Sans doute il lui reste encore assez de matière grise pour réaliser que pour le pétrole, son temps est compté...