Une importante nouvelle qui aurait pu faire la une

J’ai lu dans Le Devoir du jeudi 27 octobre, en page A 2, sous le titre «La Barbade restera un paradis» dans un court texte de 16 lignes, une information importante qui, à mon avis, aurait pu faire la une. Les libéraux de Trudeau et les conservateurs ont voté ensemble à 260 voix contre 51, pour maintenir les privilèges aux entreprises canadiennes faisant affaire à la Barbade, ce qui les exonère d’impôts au Canada. La question de la justice fiscale méritait un meilleur traitement. Je comprends que « l’évitement fiscal » est un sujet plus complexe et qu’il risque d’accrocher moins le lecteur que certains sujets plus à la mode. Mais l’analyse des effets graves de l’évasion fiscale, et de sa forme légale de l’évitement fiscal, sur les ressources de l’État et ses conséquences sur les services à la population ainsi que la dénonciation de cette faille dans le système fiscal canadien et québécois font rarement l’objet de grands reportages, comme sur l’aide à mourir ou la culture du viol. Souhaitons que les enjeux économiques portant sur les conséquences de l’évitement fiscal et sur les législations de complaisance ainsi que leur impact sur nos quotidiens aient une aussi bonne couverture.

1 commentaire
  • Alexis Lamy-Théberge - Inscrit 31 octobre 2016 08 h 45

    Imaginez

    Imaginez si la population québécoise prêtait autant attention à la situation des paradis fiscaux et autres entourloupettes à cravate qu'au voile et à l'invasion supposée de l'Islam : on pourrait peut-être faire quelque comme un progrès social!

    Ce qui devrait aider à identifier les responsables de cette chasse aux sorcières, pour autant qu'il soit révélateur de trouver à qui profite le crime!