Le pont très payant de l’A-25

Ma lettre vise à soutenir l’indignation de M. Lucien Lessard (ex-ministre des Transports), dont la lettre ouverte publiée le 8 septembre 2016 dans votre journal, L’A-25 : une arnaque légalisée, recoupe mon expérience.

Depuis, le 13 juillet dernier, j’ai renouvelé mon transpondeur en versant un montant de 50 dollars qui a été prélevé à cette même date sur ma carte de crédit. L’achat de ce transpondeur est la façon proposée par l’A-25 pour nous éviter les frais d’administration de 5,34 $, par passage. Ainsi les frais de péage sont débités sur l’avance de paiement effectué, et le montant de 50 dollars est renouvelé lorsque le montant des passages cumule ce montant.

Toutefois, malgré ce paiement, l’A-25 continue de m’acheminer des factures pour mes passages avec des frais d’administration de 5,34 $. Malgré trois appels effectués, la situation n’est toujours pas corrigée à ce jour. On me donne comme raison que je dois avoir un nouveau transpondeur, mais que leur réserve est épuisée.

De deux choses l’une : ou les gestionnaires de cette entreprise sont incompétents pour ne pas avoir su prévoir le renouvellement des transpondeurs de leurs clients (depuis au moins 3 mois) pour leur éviter des frais d’administration ou ils ont de toute évidence trouvé une nouvelle façon de s’emplir les poches.

À voir en vidéo