École à la maison et loi 101

Selon ce qu’on lit dans les journaux (dont Le Devoir), il semblerait que la totalité des enfants des écoles religieuses juives en infraction dont il a été question récemment seront désormais inscrits au service d’enseignement à la maison de la commission scolaire English Montreal (CSEM) afin de répondre aux exigences du ministère de l’Éducation en matière de scolarisation des élèves québécois. Pourquoi à la CSEM et non à la CEFM, son pendant francophone ?

Dois-je en conclure que tous ces élèves sans exception répondent aux critères de la loi 101 pour ce qui est du droit d’accès à l’école anglaise au Québec ? Étonnant tout de même ! Quoi qu’il en soit, quelle occasion ratée, que je me suis dit, de rapprocher cette communauté de la nôtre. Encore une fois, force est de constater qu’en matière d’intégration des non-francophones à notre communauté linguistique, il ne se fait pas mieux que nous pour se tirer dans le pied. Bravo !

À voir en vidéo