Drainville arrive en ville !

Bernard Drainville a laissé son siège de député et quitté le Parti québécois (PQ) pour la raison qu’il aspirait à devenir premier ministre et qu’il a réalisé que cela lui était dorénavant impossible. Il retourne à ses anciennes amours, les médias.

En remplaçant Nathalie Normandeau à la radio, il devrait toucher une paie comparable à celle de cette dernière, soit 170 000 $ par année (c’est plus que le salaire d’un député), sans oublier une autre bonne paie à toucher comme commentateur à la télé à partir de septembre. En plus, d’ici quelques années, il pourra compter sur une généreuse rente de l’Assemblée nationale.

Sans oublier que son nouveau statut lui permettra de faire passer ses idées et de régler des contentieux avec d’autres politiciens qu’il n’a jamais portés dans son coeur, incluant des membres de son propre parti (il n’a pas rendu sa carte du PQ pour rien).

Il pourra en outre voir ses enfants et sa femme plus souvent. Bref, il aura une vie normale et… payante. Tout bien considéré, il aurait été fou de rester député plus longtemps.

À voir en vidéo