Voter directement

Ces élans de réforme électorale sont l’équivalent du réaménagement de chaises sur le pont du Titanic. Les électeurs veulent pouvoir voter directement pour les chefs de parti et non pour quelque obscur candidat dont ils n’ont que faire. Le cas de la « vague orange » au Québec en est une preuve parmi tant d’autres. Les gens votaient pour ce « bon Jack » et non pour cette candidate parachutée qui était en congé à Las Vegas au moment de l’élection fédérale — je ne la prends à partie que pour marquer le coup. Qu’on le veuille ou pas, il faudra bien qu’on ait un jour le courage de réviser la Constitution canadienne. P. E. Trudeau l’avait justement rapatriée à cette fin. Réviser l’ensemble de la Constitution, se sortir du carcan qu’est ce débat futile entre le Québec et le ROC.

À voir en vidéo