Quelle ironie!

Il est assez ironique que, dans une lettre datée du 15 juillet, messieurs Doyon et Paquin s’appuient sur « l’héritage philosophique qui nous est transmis depuis l’Antiquité » pour discréditer le discours anti-oppression dénonçant le sexisme, le racisme et l’homophobie qui nous sont transmis par notre société et notre culture. Ironique parce que : 1) la rationalité dont les auteurs se réclament — et qu’ils opposent au « dogmatisme » des « progressistes » — est le produit d’une tradition philosophique occidentale dont les figures canoniques sont pour l’essentiel des hommes blancs ; 2) cette tradition philosophique et plusieurs de ses principaux penseurs ont fortement contribué à légitimer « rationnellement » l’hétérosexisme, le racisme, l’esclavage, le colonialisme, la suprématie de l’homme blanc et/ou la domination masculine ; et 3) lorsque le discours anti-oppression démontre, citations à l’appui, le caractère hétéronormatif, sexiste et raciste de ces canons de la philosophie occidentale, on lui rétorque généralement que ces propos doivent être excusés, et ce, parce qu’ils sont le produit d’une autre époque et d’une autre société. Comme quoi cette « tendance à expliquer ce que nous sommes par le déterminisme social » n’est pas l’apanage du discours anti-oppression.

À voir en vidéo