Pourquoi avoir peur de l’aide médicale à mourir?

Il me semble que ceux qui sont contre l’aide médicale à mourir devraient se rassurer un peu. Non, cette nouvelle loi ne les obligera pas à mourir de quelque façon que ce soit ; non, cette nouvelle loi ne les empêchera pas de souffrir avant de mourir comme ils le souhaitent ; non, cette nouvelle loi ne les obligera pas à accepter des médicaments s’ils ne veulent pas en prendre ; non, cette nouvelle loi n’est pas faite pour eux. Cette nouvelle loi est faite pour ceux qui n’en peuvent plus de souffrir inutilement ; elle est faite pour ceux qui ne croient pas à l’existence de Dieu ou qui n’en ont pas peur ; elle est faite pour ceux qui n’accordent pas à leur propre existence une importance outrancière ; elle est faite pour ceux qui connaissent le prix de leur vie et ne sont pas prêts à le payer ni à le faire payer par d’autres : elle est faite pour ceux qui savent qu’ils ne sont finalement qu’un amas de matières organiques en plus ou moins grand état de décomposition ; elle est faite pour permettre à quelques-uns d’entre eux — pas tous, malheureusement — d’obtenir qu’on mette fin à leur triste existence.

Cette loi est surtout faite pour ceux qui sont à l’écoute de ces malheureux de telle sorte qu’ils puissent poser des gestes qui conviennent sans s’attirer les foudres de la justice et de tous ceux qui pensent que Dieu n’est pas compassion ou, pire, qu’Il n’est pas assez grand pour se rendre justice lui-même, si besoin est.

À voir en vidéo