Pas élu pour nous exproprier!

Ce gouvernement n’a pas été élu pour nous exproprier. C’est pourtant ce qui va nous arriver avec la Loi sur les hydrocarbures, incluse dans le projet de loi 106, qu’il a déposée discrètement le mois dernier et veut nous faire avaler tôt cet automne selon le Regroupement Vigilance Hydrocarbures Québec.

Il y a du gaz de schiste chez moi à Boucherville, mais aussi chez vous dans les régions de L’Assomption, Saint-Hyacinthe, Bécancour, Trois-Rivières, Sorel, Drummondville, la liste est sans fin. Le gouvernement met tout en place pour que les gazières puissent l’exploiter. La Loi sur les hydrocarbures supplantera le Plan d’urbanisme. Vous serez expropriés s’il le faut. L’eau goûtera le combustible fossile et vous n’aurez rien à dire.

Vous aurez comme redevances les problèmes graves de santé causés par un environnement pourri. Aux autres les profits…

Il faut dire tout haut et tout de suite « non merci » en autodéfense contre la pétroéconomie et la pétrosociété quadrillée de gazoducs et d’oléoducs que notre pétrogouvernement veut nous imposer.

L’avenir n’est pas dans les hydrocarbures, mais dans les énergies renouvelables, garantes de bons emplois et de santé publique pour nous et les prochaines générations.

Renseignez-vous en visitant les sites de regroupements citoyens ou en assistant à leurs assemblées, parlez-en autour de vous, parlez-en aussi à votre conseil municipal, sans oublier vos députés.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

2 commentaires
  • Pierre Deschênes - Abonné 12 juillet 2016 01 h 38

    "Je n'ai aucun enthousiasme pour les hydrocarbures. J'espère qu'il n'y a plus d'ambiguïté sur cette question-là. Je pense qu'ils [les représentants entreprises pétrolières québécoises] doivent décoder que je n'ai pas d'enthousiasme pour développer les hydrocarbures au Québec. L'avenir du Québec ne repose pas sur les hydrocarbures. Absolument pas."
    Philippe Couillard à la conférence sur les changements climatiques, la COP 21, à Paris.

  • Benoit Thibault - Abonné 12 juillet 2016 05 h 31

    Donner le même droit aux pétrolières qu'aux mines!

    Vous avez tout à fait raison, il faut crier haut et fort. Le gouvernement veut donner les mêmes droits aux prétrolières qu'aux minières.

    On peut pourtant voir ce qu'il en reste quand les minies ont terminés. Le gaz de schiste quand à lui va laissé une nappe phréatique ultrapollué pour des années!

    Dans les états du Nord des États-Unis , il constate de plus en plus de fréquents tremblements de terre (allant de 4 à 5,5 à l'échelle richter) dans les environs près des sites des exploitations des gaz de schist. Les articles de journaux y font état état des difficultés d'y faire reconnaitre les dommages à leurs habitations.

    Un parfait non sens, quel incompétence!