Je suis Dieu

Depuis le massacre de Charlie Hebdo, le nombre d’actes terroristes d’une lâcheté et d’une froideur sans nom n’a cessé de croître, laissant dans notre paysage mental planétaire des traînées de sang infinies. Alors on a été Paris et Charlie, on a été Bataclan, et j’en passe. Aujourd’hui, on peut dire « Je suis Orlando ». On doit dire « Je suis gai ». Quand pourra-t-on dire « Je suis Dieu » ? Le jour où il aura mis fin à toute cette barbarie à visage humain d’une violence extrême, barbarie qui nous tue toutes et tous un peu plus chaque jour… que le Bon Dieu amène.

À voir en vidéo