Une Constitution pour le Québec

On a plus parlé des manifestations qui ont perturbé la conférence de M. Jean Charest à l’Université McGill lundi dernier et de ses commentaires sur l’actualité que de sa conférence elle-même et de ses idées. M. Charest suggère entre autres d’adopter une Constitution pour le Québec. Voilà, me semble-t-il, une idée très intéressante. Ne serait-il pas intéressant que M. Charest réunisse les autres anciens premiers ministres (Pauline Marois, Bernard Landry, Lucien Bouchard, Daniel Johnson et Pierre-Marc Johnson) pour une discussion exploratoire et non partisane sur l’opportunité d’un tel projet ?

Je suggère de mettre à l’ordre du jour d’une telle réunion exploratoire les sujets suivants : l’élection du chef d’État du Québec au suffrage universel, un système électoral à deux tours pour l’élection du chef de l’État québécois et des membres de l’Assemblée nationale, ainsi qu’une séparation plus nette des pouvoirs exécutif et législatif qui donne plus de liberté et d’indépendance à nos députés.

Je suggère aussi d’afficher sur un des murs de la salle de rencontre la citation historique d’un autre ancien premier ministre : « Le Québec est, aujourd’hui et pour toujours, une société distincte, libre et capable d’assumer son destin et son développement. »

1 commentaire
  • Pierre Lefebvre - Inscrit 7 avril 2016 07 h 10

    réunion exploratoire

    Réunion exploratoire sur les sujets suggérés. Je «suggère» de regarder si les pays qui opèrent sous ces systèmes fonctionnent mieux que le nôtre. Sur papier, cela semble peut-être mieux, mais «dans les faits», est-ce que ça l'est ? Voilà ma question. Faire «autrement» seulement pour faire autrement, ce n'est pas suffisant. La prudence élémentaire est de vérifier s'il y a de l'eau dans la piscine avant de plonger.

    PL