Honneur et déshonneur

Le 4 mars, le président français décernait en catimini la Légion d’honneur au prince héritier saoudien, Mohammed ben Nayef, également ministre de l’Intérieur de ce royaume. Ce pauvre François Hollande était sans doute un peu mal à l’aise d’honorer ainsi le grand patron des emprisonneurs, décapiteurs, fouetteurs et coupeurs de main. Pendant ce temps, nous, Canadiens, nous apprêtons honteusement à fournir à nos « amis » des équipements qui leur seront probablement fort utiles pour aggraver la misère des civils yéménites. […]

1 commentaire
  • Brigitte Garneau - Abonnée 11 mars 2016 09 h 22

    Quand la conscience est inconsciente!

    Que retenir de cette insulte à la morale, à l'étique et à l'intelligence? Peut-être que le pouvoir de L'ARGENT (économie) est toujours plus fort que tout. Il permet de faire avaler les pires bassesses. C'est la BÊTISE qui gagne! Une HONTE!