Montréal, parent pauvre du ski de fond

Montréal accueille cette semaine une épreuve du circuit international de compétition de ski de fond. On peut et l’on doit s’en réjouir, mais en même temps, force est de constater que la ville ne valorise guère ce type d’activité physique nonobstant les propos que risquent de tenir certains élus.

Les faits : est-ce que la ville dispose d’un site ayant la qualité d’entretien des sentiers comme c’est le cas à Laval avec les Coureurs des boisés ? Les amateurs de ski de fond de la région de Québec ont accès à deux installations exclusivement réservées au ski à roulette en dehors de la saison hivernale. Trouve-t-on un endroit de cette nature dans la ville aux cent clochers permettant ainsi de mieux composer avec les changements climatiques ? Enfin, plusieurs villes nordiques accordent une attention spéciale aux aménagements pour la pratique du ski de fond, telle Oslo. D’ailleurs, n’est-ce pas de la Norvège que l’on compte le plus de médaillés dans cette discipline ?