L’ABC du féminisme pour la ministre Thériault

On apprenait cette semaine que Lise Thériault, ministre de la Condition féminine, affirme être « beaucoup plus égalitaire que féministe » (Le Devoir, lundi 29 février 2016). Mme Thériault n’a-t-elle aucune idée de ce qu’est le féminisme ? S’imagine-t-elle qu’il s’agit d’un mouvement qui vise à donner aux femmes l’essentiel du pouvoir, une tentative d’inversion du sexisme perpétré envers les femmes depuis des millénaires ? Misère !

Il est navrant de constater que notre nouvelle ministre est si peu informée à propos des fondements mêmes du féminisme. Je lui propose sans hésitation de venir assister à un de mes cours au cégep ; mes étudiants et moi-même nous ferons un plaisir de lui expliquer tout ça. Nous en profiterons par ailleurs pour lui faire comprendre pourquoi, contrairement à ce qu’elle semble penser, il ne suffit pas d’un « Tu veux prendre ta place ? Faire ton chemin ? Let’s go, vas-y ! » lancé aux femmes pour éradiquer les inégalités entre les sexes qui existent malheureusement encore dans notre société.

4 commentaires
  • Jacques Lamarche - Inscrit 1 mars 2016 04 h 10

    Surtout un combat collectif!

    Mme Thériault confond sa réussite personnelle avec la bataille continuelle à livrer pour conjurer les forces de domination sexuelle! Bref, faites comme moi!

    Peut-être est-elle aussi victime, hormis d'une incertaine balourdise, de la culture du laisser-faire libéral et de l'idéologie du chacun pour soi qui veut que tout problème trouve sa solution dans l'effort individuel? Pourtant elle est l'avant de ce vaste mouvement collectif en faveur l'égalité! L'art de se marcher sur les pieds!

  • Nadia Alexan - Abonnée 1 mars 2016 10 h 28

    La ministre Thériault fait preuve de l'inaptitude du Cabinet Couillard

    La ministre Lise Thériault fait preuve de l'inaptitude généralisée du cabinet libéral de M. Couillard. C'est l'incompétence généralisée chez ces ministres avec des conséquences désastreuses pour les contribuables. Sans vision ni compétence, sauf leur idéologie néolibéraliste débridée, ils sont en train de détruire le modèle québécois de partage et de compassion pour les plus vulnérables. C'est vraiment honteux.

  • Colette Pagé - Inscrite 1 mars 2016 10 h 40

    Que lui soit retirée la responsabilité de la Condition féminine !

    L'ignorance et la bêtise semblent être l'apanage de la Ministre de la condition féminine. qui par ses propos semblent faire tabula rasa des nombreuses avancées obtenues par des femmes courageuses qui ont traçé la voie.

    Mais à l'évidence la Ministre ne s'inscrit pas dans ces pas. Ajouter de surcroît qu'aucune femme de cette mouture ne l'inspire s'est joindre l'insulte à l'injure.

    Dans ce contexte, la Ministre accompagnée de la Ministre de la Justice seraient bien avisées de se voir imposer une formation accélérée portant sur l'historique du mouvement féminin.

    Par contre, la présence de ces deux femmes au sein du Cabinet ont de quoi inquiéter les femmes qui devraient initier une Pétition demandant que la Condition féminine soit retirée de la responsabilité de la Ministre.

    • Yves Côté - Abonné 1 mars 2016 11 h 57

      Monsieur Gélinas, je crois que Monsieur Couillard ne le peut pas.
      Il ne le peut pas, parce que le nombre de députés libéraux qui tient à rester loin de cette misérable obéissance qu'il doit exiger d'eux, celle de cette médiocrité intellectuelle qui nous est quotidiennement exposée par l'actuel Conseil des Ministres, doit être si grand, qu'il ne doit plus rester grand monde intéressé à être ministre...
      Et ce, magré les avantages et la paie qui vont avec la responsabilité ministérielle.

      Salutations républicaines, Monsieur.