L’abandon du péage sur le pont Champlain: une décision irresponsable

La décision irresponsable et purement électoraliste du gouvernement du Canada, appuyée par les élus du grand Montréal, le maire Coderre en tête, d’abandonner l’imposition d’un péage sur le futur pont Champlain coûtera cher.

On apprend en effet dans un rapport d’Infrastructure Canada que la gratuité sur le pont Champlain aura vraisemblablement pour effet d’augmenter l’achalandage sur le nouveau pont de 23 % par rapport à ce qui était prévu à l’origine. D’où coûts additionnels de construction et 100 millions de revenus en moins par année. Comble de l’absurdité, cette augmentation serait néfaste pour le transport en commun, puisqu’elle menacerait le projet de train léger prévu sur le pont. Tout cela entraînera sans nul doute une augmentation sensible des véhicules en circulation à Montréal et donc des émissions de gaz à effet de serre.

Nos chers élus qui n’hésitent pas à aller se balader à Paris pour proclamer leur foi environnementaliste n’ont pas le courage de mettre de côté leur vision électoraliste à court terme et de prendre les décisions éclairées qui s’imposent ici même. La seule solution pour mettre fin à la congestion routière, pour améliorer la qualité de vie des habitants de Montréal et pour diminuer les émissions de GES est bien sûr de diminuer la circulation automobile et non de l’augmenter !

Qu’attendent nos élus pour faire preuve de vision et pour imposer la solution préconisée par la Commission de l’écofiscalité : implanter des péages sur tous les ponts autour de l’île de Montréal, ce qui permettrait d’améliorer les services de transport en commun et de réduire ainsi notre empreinte carbone.

À voir en vidéo