Cher modèle québécois!

Lorsque nos intellos si dogmatiques du gouvernement québécois actuel ont coupé le budget du parc linéaire Le P’tit Train du Nord, ils n’ont pas coupé 10 ou 15 %, ils en ont coupé 100 %. Cela, peu importe l’importance stratégique de cette infrastructure pour l’ensemble de l’industrie touristique des Laurentides et sans égard pour le risque de voir se transformer en perte les énormes investissements passés. Quels économistes, ces libéraux !

De là ma proposition d’approcher l’entreprise privée pour mettre pleinement en valeur cette infrastructure unique de plus de 225 kilomètres où l’on pourrait lancer plusieurs compétitions uniques au monde. Tim Hortons et McDonald’s trouveraient sûrement mieux à faire avec ces gares, qui constituent souvent le centre de ces villages et qui pourraient simultanément remplir plus d’une vingtaine de fonctions et services dont ces villages sont souvent dépourvus. On changerait un mal pour un bien !

Mais quelle horreur ; faire appel à l’entreprise privée ! Jamais, une telle approche serait contraire à notre cher modèle québécois ! Nos glorieux élus locaux ont préféré fixer à quelque 100 dollars par personne l’accès au parc linéaire Le P’tit Train du Nord. […]

5 commentaires
  • François Dugal - Inscrit 2 décembre 2015 08 h 04

    Les vraies affaires

    Nous voulions "les vraies affaires", nous les les avons.

  • Dominique Roy - Abonnée 2 décembre 2015 08 h 54

    Impressionnant

    On ne peut pas dire qu'avec l'élection de l'équipe libérale, l'imagination soit au pouvoir. Couper, démolir, insécuriser... Wow! Tout un programme. La lumière est aveuglante. L.B.

  • Yves Corbeil - Inscrit 2 décembre 2015 10 h 08

    Oui mais Monsieur

    Le bon gouvernement libéral s'apprête à verser 20 milliards de dollars dans le développement touristique minier du plan nord, ça va crée beaucoup d'emplois pour ceux qui vont aller vivre là le temps que ça dure et après ça on aura tous ces beau trous pour faire des parcs et des pistes cyclables à perte de vue.

    Donc avec le 20 milliards là-bas vous pensez pas que vous êtes pas résonnable de demander encore des sous à notre bon gouvernement qui fait juste ça distribuer notre argents aux compagnies.

    Répétez après moi, je suis désolé de ne pas avoir pensé en terme des vraies affaires du Québec, méa culpa, méa culpa.

    • Yves Corbeil - Inscrit 2 décembre 2015 13 h 37

      Pis des Mcdo et Tim Horton le long des pistes cyclables vous y avez pas pensé les enrobés ça fait pas du bécik.

  • Jean Richard - Abonné 2 décembre 2015 12 h 25

    Dogmatisme ?

    Dérouler le tapis rouge aux Tim Horton et McDo de ce monde pour que ces multinationales prennent le contrôle des communautés, en leur dictant leur architecture, leur cuisine, leur organisation de l'espace public, du travail, c'est ce dont vous rêvez ? Soit ! Vous avez la liberté d'y croire, mais évitez de définir comme dogmatisme toute méfiance envers ce transfert de pouvoir des élus aux géants de la malbouffe.

    On donne aux multinationales nos ressources minières, on essaie de leur donner (ou vendre en bas du prix coûtant) nos ressources énergétiques, et on voudrait qu'en plus, on leur donne nos territoires, en commençant par les parcs, les infrastructures : faut-il changer le modèle québécois contre le modèle tiers-monde où les richesses sont syphonnées par des intérêts étrangers, avec la pauvreté extrême qui s'installe en retour ?

    Si la méfiance envers la générosité des multinationales relève du dogmatisme, l'inverse ne s'apparente-t-il pas à la foi aveugle ?