Lévis devient ville brune

Aujourd’hui, c’est un jour triste, car nous devons boire les excréments de Montréal. Il y a plus de 200 ans, Lavoisier a démontré que rien ne se perd, rien se crée. Des organismes vivant dans le fleuve vont donc se charger de concentrer les huit milliards de litres de polluants déversés depuis mercredi par Montréal.

Personnellement, je n’ose plus consommer l’eau de Lévis. J’en restreins l’utilisation à la salle de toilette. C’est pourquoi la Ville de Lévis doit trouver une nouvelle source d’approvisionnement en eau potable qui ne soit pas un cloaque comme le fleuve Saint-Laurent. Il ne faut pas compter sur le gouvernement Couillard, car il ne voit pas le problème, sa conscience étant obscurcie par l’austérité, « viande à chien ».

À voir en vidéo