Que font les pays arabes?

La tragédie que vivent des millions de malheureux du Moyen-Orient nous interpelle tous douloureusement. Jusqu’à maintenant, cependant, il semble que c’est seulement en Europe et au Canada qu’on s’interroge (et avec raison) sur l’opportunité d’accueillir ces réfugiés ainsi que sur le nombre de personnes à accueillir. Les seules interventions en provenance du Moyen-Orient entendues jusqu’à ce jour ont été celle du président turc, puis celle du président iranien, qui ont tous deux clamé avec force que c’est à l’Occident qu’il revient de régler ce drame sans nom. Mais que font les pays de la région, avec leurs 400 millions d’habitants, pour accueillir leurs frères, dont ils partagent la religion et la culture, et, pour 95 % d’entre eux, la langue ? Où sont les richissimes pays du Golfe, l’Arabie saoudite, le Koweït, Dubaï ? Et l’Algérie, la Tunisie, l’Égypte, le Maroc ? Combien de réfugiés syriens et irakiens ces pays sont-ils prêts à accueillir, eux ?

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

8 commentaires
  • Jean-Guy Mailhot - Inscrit 9 septembre 2015 01 h 45

    Une idée...de même.

    Peut-être que l'O.N.U. pourrait faire comme en 1948 lors de la création d'Israël.

    Cette fois-ci ce serait créer un pays pour accueillir des gens fuyant les guerres opposants dictatures arabes, bombes occidentales, groupes extémistes comme E.I., des gens ne trouvant pas refuges ailleurs.

    Si on retourne aux vraies frontières d'Israël reconnues par l'ONU et la communauté internationale, celles de 1967, il reste un immense espace nommé Cisjordanie, Gaza, Golan, sud Liban, où des réfugiés arabes pourraient s'organiser progressivement. Il y a le problème de la religion ( qui est souvent un problème sur la planète d'ailleurs ) la palestine est majoritairement sunnite. La Syrie est sunnite aussi, en fait au moins 80% de l'islam est sunnite, donc cet espace serait sunnite.

    Des immigrés surtout syriens de la présente vague feraient peut-être un retour comme les juifs de la diaspora, et certains arabes reviendraient graduellement avec la modernisation de la Palestine dans toute sa grandeur physique, en état viable.

    C'est permis de rêver de paix pour les arabes.

  • Hélène Gervais - Abonnée 9 septembre 2015 08 h 03

    Vous avez parfaitement raison ...

    Je me pose aussi la question. Pour les syriens qui sont si malheureux qu'ils s'embarquent dans un voyage sans issue pour l'Europe, pourquoi ne vont-ils pas dans ces pays riches et qui parlent leur langue et sont musulmans? Ici ils seront en difficulté dû à leur religion surtout, car tous les problèmes causés par les extrémistes religieux, nous obligent à prendre position, pour nous protéger de gens si différents.

  • Richard Bérubé - Inscrit 9 septembre 2015 08 h 16

    Tout revient à qui est responsable de ce bordel!

    Sur une liste américaine de 7 pays à attaquer et à conquérir émise après le 11 sept 2001, 3 sont en guerre(Irak, Syrie, Lybie), 1 est considèré comme ennemie public numéro 1(Iran), et 1 autre a des problèmes internes(Liban) et les 2 autres le Soudan et la Somalie ne vont pas beaucoup mieux...l'Arabie Saoudite, le Quatar, les Émirats Arabes Unis, font parit des alliés des USA responsables de ce massacre criminel, La Lybie, la Syrie, et l'Irak sont détruits, l'Iran n'est pas arabe, il reste la Jordanie, les problèmes au moyen-orient viennent des actions des pays de l'ouest et c'est à eux de s'occuper des réfugiés...il y a un dicton qui dit:: Quand tu craches en l'air , ça te retombe toujours sur le nez....on dirait des apprentis-sorciers....

    • Louis - Inscrit 9 septembre 2015 15 h 17

      Louis Béland, abonné.
      Vous avez raison Mr. Bérubé, tout c'est joué là,
      (mr) Bush avait autorisé une action contre l'Iran et la Syrie,
      le général Clark invoquant les ressources pétrolières vitales
      pour l'industrie. l'Arabie Saoudite finançait l'intervention. Le général
      ajoutait que ces régions étaient potentiellement sous le contrôle des
      Salafi et djiadiste et de l'opposition Sunnite (É.A.U.) et Chiitte (Iran et
      Syrie). Et tout cela était avant le printemps Arabe de 2011.

      Le général Clark a même évoque le grand principe ''diviser pour règner'' et son plan incluait un grand ''pipeline'' qui contournait
      l'Iran et la Syrie (pays alliés). Le général espèrait aussi qu'Al-Quaeda
      se tourne contre l'Iran et la Syrie et délaisserait les USA et l'Europe.

      Son document spécifiait que cela entrainerait une grande vulnébarité
      des alliés ''naturel'' des USA et de leurs ennemis dans cette région,
      mais jamais le document ''Rand'' ne prévoyait le printemps Arabe
      et les guerres civiles (Libyie, Égypte, etc.)

      En 1910 (mr.) Assad répondit avec ''son pipeline'' Syrie-Iran pour déservir l'Europe. C'est là que la Russie s'est rangée du côté Assad, l'OPEP a tout fait pour que mr. Poutine se range de leurs côtés...
      mais il a refusé, il ne se plie pas aux visions de (mr.) Bush.

      Cela est la grande cause des guerres civiles, des millions de personnes dans les camps, de la grande Crise des Réfugiés.

      C'est à Mr. Ban Kimoun et l'UN d'amener des négociations,
      tant que ce noeud demeurera, le fond du conflit de ce drame
      Humain risque une escalade de violence.

      Et tout celà s'est fait devant témoin et les documents existent.

  • Jacques Boulanger - Inscrit 9 septembre 2015 08 h 34

    Le nouvel ordre mondial

    Excellente question ! Jusqu'où ira l'EI ? Comme si l'égorgement, les viols, les saccages ne suffisaient pas, voilà que l'EI pratique l'exil des populations musulmanes en jetant des bambins à la mer ou tout comme. L'opération est une réussite totale et machiavélique d'autant que l'Occident en acceptant ces malheureux réfugiés se rend complice du dessein de l'EI qui est d'établir le nouveau califat à la planète entière.

  • Denis Paquette - Abonné 9 septembre 2015 09 h 38

    Voila ce qui arrive quand le pouvoir devient fou

    Ils prient et attendent des jours meilleurs et pendant ce temps les banquiers achèvent avec un sans gêne extraordinaire de detruirent le pays et si je me permettait un moment de franchise je dirais, ils n'ont pas besoin de vous, voila ce qui arrive quand le pouvoir devient fou, ce qui me fait peur c'est que peut être notre tour viendra