Harper et le contrôle

À la suite de l’histoire de ce scientifique suspendu pour avoir écrit une chanson rigolote qui dénonce Harper, je m’interroge. Pouvons-nous être des citoyens engagés lorsque nous sommes des employés au sein de la fonction publique du Canada ? Le contrôle exercé par le gouvernement Harper sur notre droit de parole est révélateur d’un symptôme troublant de principes antidémocratiques. Ai-je le droit de ne pas être d’accord sur les orientations de projets de loi des conservateurs, sans toutefois parler de diffamation ? Mon engagement au travail est loyal et n’affecte en rien mon droit à la dénonciation de mes inquiétudes. Dois-je perdre mon sens du jugement politique parce que je suis une employée de la fonction publique ? Le gouvernement cherche à régulariser nos opinions politiques par la pression du silence. Mais je suis une citoyenne à part entière ! Je tiens à préserver la liberté expression tant acquise dans ce pays. Conservateurs, laissez-nous conserver nos droits à l’expression politique, sociale et humaine.

À voir en vidéo