Réponse à «Un visage français pour le 375e anniversaire»

M. Guénette regrette d’entendre Montréal vanté comme la deuxième ville francophone au monde. Pourtant, personne ne peut prétendre que le 375e anniversaire de la fondation de Montréal ratera l’occasion de célébrer le « fait français ». Je me demande, par contre, si on va reconnaître les millénaires de présence autochtone sur notre île bien-aimée.

Va-t-on célébrer les contributions des Irlandais et Écossais pendant le XIXe siècle, période de bilinguisme au cours de laquelle la population anglophone a atteint la parité et, pour un bref moment, la majorité ? Et les Chinois, Juifs, Italiens, Grecs, Portugais, Haïtiens et Maghrébins qui continuent à donner vie à notre mosaïque culturelle ? Ça reste à voir, mais on sait mieux que de retenir son souffle. M. Guénette a raison quand il affirme que « nous sommes actuellement gouvernés par une majorité de fédéralistes qui ont à coeur les valeurs du multiculturalisme ». J’espère ! Ce sont, après tout, les valeurs montréalaises.

À voir en vidéo