Un visage français pour le 375e anniversaire

Nous allons célébrer, en 2017, le 375e anniversaire de la fondation de Montréal. Il n’y a pas tellement longtemps, on entendait régulièrement vanter Montréal comme la deuxième ville francophone du monde. Avez-vous remarqué que ces dernières années, on n’entend plus nos élus parler de la sorte ? Doit-on s’en surprendre quand on sait que nous sommes actuellement gouvernés par une majorité de fédéralistes qui ont à coeur les valeurs du multiculturalisme ? Il n’est pas difficile de constater que le laisser-aller sur le plan de la défense du fait français, affiché par nos politiciens au pouvoir, ouvre la porte à la présence accrue de l’anglais et du bilinguisme. Quand on sait que Montréal est le lieu choisi par la majorité de nos immigrants, on peut se demander quels sont les incitatifs que nous mettons en place afin qu’ils puissent s’intégrer à notre culture. Pourtant, c’est bien la fondation de Montréal par M. de Maisonneuve que nous allons célébrer en 2017 ; une présence française de 375 ans. La journée où Montréal ressemblera à Toronto ou aux autres villes nord-américaines, nous aurons beaucoup perdu. Quel sera alors l’intérêt de venir nous visiter ? Le visage français de Montréal, c’est beaucoup plus qu’une question d’image, d’affirmation et de survie. C’est aussi une question économique. Notre industrie touristique s’en nourrit. Montréal devrait se faire belle et française pour célébrer sa fondation. Voilà qui pourrait être un beau projet pour un maire voulant laisser sa marque et passer à la postérité pour son peuple. Beaucoup plus essentiel que la venue des Expos.

À voir en vidéo