Qui est le moins terroriste des deux?

Même privé d’une main, je ne peux m’empêcher d’écrire : la vérité l’exige !

Je viens de visionner le documentaire Omar Khadr : de l’ombre à la lumière, diffusé à Radio-Canada le 31 mai dernier (et qu’on peut revoir sur ICI Tou.tv). Pour la première fois en 13 ans, Omar Khadr peut parler et donner librement son point de vue.

Ce jeune homme de 28 ans y manifeste une maturité, une sagesse et une sérénité proprement stupéfiantes pour n’importe qui, et encore plus incroyables pour un enfant-soldat de 15 ans qui a dû traverser le pire parcours qu’on puisse imaginer (blessures graves et perte d’un oeil, tortures répétées, emprisonnement avec des adultes en Afghanistan et à Guantánamo, hostilité persistante de son gouvernement, etc.).

Invité par la journaliste à donner son opinion sur ses 13 années de captivité, sur les personnes qui l’ont torturé, ou sur les efforts systématiques du gouvernement canadien pour le garder en prison, il manifeste une grandeur d’âme et une ouverture au pardon dont bien peu d’entre nous seraient capables.

Quand je vois notre gouvernement démocratique poursuivre ses efforts judiciaires pour retourner Omar Khadr en prison (malgré déjà trois revers cinglants en Cour suprême du Canada !), et quand j’entends M. Harper et ses divers ministres successifs de la Sécurité publique continuer inlassablement de répéter qu’Omar Khadr est un dangereux terroriste, je ne peux m’empêcher de me demander lequel est le moins terroriste des deux.

Merci, Omar Khadr, d’être pour nous un exemple remarquable de courage, de résilience et de ce que peut devenir un être humain de qualité.

3 commentaires
  • Richard Bérubé - Inscrit 22 juillet 2015 05 h 53

    Un pays qui ne respecte pas ses propres lois!

    Quand cet homme fût arrêté à l'âge de 15 ans il était un enfant....les américains les bullies de la planète devaient justifier leur pseudo programme anti-terroristes et sans jugement ont emprisonnés des centaines de personnes sans raisons et surtout sans preuves....pour éviter les recours financiers contre eux, ils ont dû accuser devant des cours fantoches une nuée de ces prisonniers....alors à force de se faire torturer et pouvoir un jour revoir la clarté du jour certains ont plaidé coupable pour mettre fin à ce simuli de justice....

  • Maryse Azzaria - Abonnée 22 juillet 2015 08 h 51

    S'il y avait une seule raison

    S'il y avait une seule raison de ne pas réélire le gouvernement conservateur le 19 octobre prochain, ce serait bien l'attitude de Monsieur Harper envers Omar Khadr.

  • Pierre Raymond - Abonné 22 juillet 2015 23 h 08

    Est-ce mieux au provincial ?

    Et le Gouvernement fédéral n'a pas le monopole de ce genre d'exaction...

    Il faur revoir «Les ordres» de Michel Breault pour se rendre compte de ce qu'est capable notre bonne vieille «Police provinciale» !!!

    Pierre Raymond, Montréal