Ne touchez pas à la SAQ

Laissez le renard entrer ne serait-ce qu’une griffe dans le poulailler, et c’est la meute qui finira par tout dévaster. La SAQ permet à l’État d’engranger de bons revenus et de créer de bons emplois, de bons salaires, n’en déplaise à tous les Lucien Bouchard de ce monde. À titre de rappel, l’avocat Bouchard pourfendait les travailleurs de la SAQ lors du dernier conflit de travail, les méprisant allègrement. En passant.

Pour revenir à nos renards, bien entendu l’entreprise privée bave devant une telle manne. Tant qu’à faire dans la métaphore animale, ne jouons pas à l’autruche. Entreprise privée signifie salaire le plus bas possible, avantages sociaux réduits à rien, course aux profits comme obsession pathologique. On ne construit pas une société saine en « scrappant » ses fleurons comme la SAQ et Hydro-Québec. Bien entendu, quand on réfléchit comme un banquier d’affaires…

1 commentaire
  • Sylvie Lapointe - Abonnée 10 juillet 2015 22 h 50

    Sylvie Lapointe

    Bien dit! Parfaitement d'accord!