Honte aux policiers!

Les policiers de la Ville de Montréal, dont j’admire pourtant le travail, m’ont sincèrement et profondément fait honte. Qui irait à des funérailles avec une casquette rouge sur la tête ? Malheureusement, nos policiers. Aucune demande formelle du port de l’uniforme n’a été formulée à la Fraternité ? Donc, pas de demande, pas de consigne, pas de réflexion, pas le moindre respect.

Vraiment, vous êtes très, très décevants. Il y a des moments où, ne serait-ce qu’un peu de savoir-vivre (j’ai parfois l’impression, dans vos interventions, que l’on n’a pas insisté sur cette manière normale, et qui devrait être à tout le moins polie, d’agir en société), d’une forme de dignité bien méritée par Jacques Parizeau et l’ensemble de la société qu’il a si bien servie toute sa vie, aurait mérité un minimum : votre uniforme. […]

Difficile de vous prendre sérieux, et de plus en plus difficile d’avoir confiance en vous alors que vous ne pouvez faire acte de simple intelligence et de bienséance en un moment aussi important.

Quelqu’un ou quelques-uns se réveilleront-ils parmi vous pour rendre toute la noblesse, la générosité sociale et le fondement de votre dur métier ? En prime, le respect des citoyens.