Simulacre de démocratie à Québec

J’aimerais exprimer mes déceptions devant le simulacre de consultation qui semble s’installer à la Ville de Québec lorsqu’il est question de consultations publiques. Plusieurs des intervenants pro-patrimoine dans le dossier du PPU de Sillery ont demandé aux fonctionnaires municipaux chargés du dossier des précisions concernant la démarche à laquelle les personnes et les organismes qui voudront s’exprimer auront droit. La réponse n’a pas tardé à arriver, preuve que nos fonctionnaires municipaux sont efficaces malgré ce qu’en disent certains : « trois minutes seront accordées par personne ou organisme, et il n’y aura pas de deuxième droit de parole ».

S’il faut faire comme lorsqu’un citoyen se présente à la période des questions du conseil municipal, il y a fort à parier que nous aurons peu de temps après avoir décliné nos noms et qualités, quelques fois même après avoir à les répéter. On nous dit que nos mémoires seront lus et que nos élus n’auront qu’à avoir notre résumé, de moins de trois minutes je le répète. J’ai grande foi dans les capacités intellectuelles de nos élus, mais lorsque je regarde le temps alloué au PPU, j’ai de grands doutes : le 2 juin (peut-être aussi le 4, s’il y a trop d’intervenants) se fera la consultation publique, le 6 juillet se fera l’adoption finale et le 27 juillet, il entrera en vigueur. Autant dire qu’il n’y aura pratiquement aucune modification et que la consultation publique ne sera que pour la forme et parce que la Ville est obligée de la faire.

Pourtant, les promoteurs ont accès aux fonctionnaires et aux élus de l’équipe Labeaume depuis des mois. C’est en vain que nous avons demandé, à plusieurs reprises depuis plus d’un an, de rencontrer notre élue responsable du patrimoine, Mme Julie Lemieux. Ce n’est que lors de notre dernière demande que nous avons eu une réponse : « Je ne peux vous rencontrer, vous ferez part de vos commentaires lors des consultations publiques. » Dire que, depuis plus d’un an, nous avons réussi à rencontrer ministres et hauts fonctionnaires, cela en dit long sur ce qu’est devenue l’accessibilité de nos élus municipaux, le respect des citoyens et de la démocratie. Mais je serai là le 2 juin, ne vous en faites pas, comme toute la population qui s’oppose à votre destruction du site patrimonial de Sillery au profit d’une poignée de promoteurs immobiliers.

3 commentaires
  • Nicole Ste-Marie - Abonnée 1 juin 2015 06 h 20

    Démocratie au Canada ?

    L'avocat "Rocco Galati" de COMER, (Committee on Monetary and Economic Reform) "Comité pour la réforme économique et monétaire"
    déclarait récemment dans une courte interview que: "le Canada vit sous un régime de dictature déguisé en démocratie"

    Rocco Galati vient de gagner un important procès devant la cour d'appel de Toronto pour "COMER" vs la Banque du Canada et jamais les journaux n'en ont parlé.
    Même pas "Le Devoir"
    Pourquoi ?
    Dans un interview donné le 26 janvier, à sa sortie de la cour d'appel, Galati déclare que le gouvernement Canadien a donné aux médias des instructions pour ne pas couvrir l'évènement. Il n'hésite pas a affirmer que le gouvernement contrôle les médias "jusqu'à un certain point", et que le Canada vit sous un régime de dictature déguisé en démocratie.

    S'il n'y a pas de démocratie au Canada, croyez-vous qu'il y en a au Québec?
    Depuis les élections d'avril 2014, voyons ce que l'on vit au Québec avec l'austérité, les lois baillons, les impôts et les taxes déguisés (comprendre ici les augmentations des tarrifs d'électricité (impôts) et par le fait même augmentation de la TPS et TVQ. La vente de nos équipements d'une valeur de 75 millions pour 75,000$, et à quels intérêts ? Les minières font ce qu'elles veulent et subventionnées avec ça.
    Et le reste ...

    Oui! simulacre de démocratie à Québec.

    • Emmanuel Lyng-Sabatier - Inscrit 1 juin 2015 21 h 06

      Depuis quand le Canada est une démocratie!!!

      Une monarchie est une dictature, même en Europe le nombre de démocratie se compte sur les doigts des mains, et encore la seule vraie démocratie reste la Suisse.

      Il faudrait rappeler qu'un pays ne peut être à la fois une monarchie et une démocratie, ces concepts sont incompatibles.

  • Nicole D. Sévigny - Abonnée 1 juin 2015 11 h 28

    Très intéressant...

    j'ai trouvé un site où Rocco Galati, dans une interview avec Amanda Lang de CBC,
    raconte ce dont il est question dans ce procès. Ahurissant! (en anglais par contre)
    Le procès devrait se poursuivre en Cour Suprême du Canada...si j'ai bien compris.

    C'est le même Rocco Galati qui a réussi à "dégommer", d'un poste de juge à la Cour Suprême du Canada, Marc Nadon...Ce dernier, avec l'aide de Stephen Harper, brisait les règles des mises en nominations de juges à la CSdC et a dû abandonner le poste convoité.

    Oui, il y a simulacre de démocratie à Québec et... au Québec
    Merci mme Ste-Marie

    C'est un sujet que nos journalistes devraient suivre pour nous.