Préserver l’île Sainte-Hélène

La présente est pour vous manifester mon profond désaccord à toute implantation de projet sur l’île Sainte-Hélène île si « verte et calme ». Je suis de la Rive-Sud de Montréal et je quitte parfois celle-ci pour faire du jogging sur ce site si clément et posé (j’entends l’eau ruisseler et le vent dans les arbres, car je cours sans musique dans les oreilles, juste pour entendre la nature). S’il vous plaît, ne touchez à rien.

De plus, je conduis régulièrement mes quatre enfants (l’été) au Pavillon des baigneurs (quelle beauté), car ils ont soit une compétition de natation (si beau avec les arbres autour) ou ils travaillent comme sauveteurs et ils me disent de retour à la maison qu’ils se croient en campagne avec le vent dans les arbres, le chant des oiseaux, et entourés d’eau en mouvement. S’il vous plaît, ne touchez à rien.

Enfin un endroit public et serein. Monsieur Laliberté, avec vos millions, allez investir ailleurs que dans un parc public calme et naturel.

Le béton c’est assez, nous avons besoin de tranquillité dans cette ville pour notre esprit et pour notre patrimoine.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.