Aide à l’emploi: navrant

Ce matin, je voulais recourir à un service d’orientation par le Carrefour jeunesse emploi de mon quartier, Rosemont. Et parce que je fais 32 heures cette semaine à mon emploi (contrairement au dernier mois où je faisais 8 heures par semaine), je ne suis plus admissible à un service d’orientation.

Une règle imposée par Emploi Québec, qui juge que les gens qui font plus que 20 h par semaine à leur emploi n’ont pas besoin d’un service d’orientation. Cela suit une réforme faite par le gouvernement Couillard cet hiver sur les services à l’emploi et l’aide sociale.

C’est ça, le service au citoyen ? Comment jugent-ils que quelqu’un qui fait 21 heures par semaine ne peut pas recourir aux services du Carrefour jeunesse emploi du quartier ? Un étudiant qui travaille à temps plein, qui veut sortir de son milieu, améliorer sa vie et sa carrière en étudiant dans un domaine qui l’intéresse ne pourrait recourir à ces services ? Ne pourrait prendre rendez-vous pour se faire conseiller ?

C’est sans raison et navrant, une autre conséquence de la diminution de l’État par notre gouvernement qui fait en sorte que les services publics diminuent de plus en plus. Je dénonce cette règle absurde.

2 commentaires
  • Hélène Paulette - Abonnée 23 mai 2015 09 h 29

    Ce cher Sam Hamad....

    Ce sympathique ministre n'a malheureusement aucune empathie ni compréhension des problèmes auxquels font face les exclus du merveilleux monde des gestionniaires à la petite semaine... Quand faut couper, faut couper...

  • Daniel Beaudry - Abonné 25 mai 2015 14 h 51

    Shrink to greatness !

    Quand le FMI qui n'a rien de la gauche, dit que les inégalités appauvrissent toute la société, il semble que je gouvernement Couillard ne sait pas lire et continue sur sa lancée destructrice du tissu social.