Les mêmes menaces…

Seulement 170 postes seront abolis en éducation, même après toutes les créations techniques qui facilitent toutes les tâches bureaucratiques répétitives.

C’est bien certain que les syndicats utilisent toujours les mêmes menaces : « impacts sur les élèves, élèves qui ont les plus grands besoins seront les plus affectés, élèves handicapés, élèves ayant des difficultés d’apprentissage, etc. ». Sommes-nous une société majoritairement handicapée ?

C’est nous, les citoyens, avec nos taxes et impôts, qui payons 958 millions de dollars pour 72 commissions scolaires « vacances, party, hôtels, etc. » Est-ce que Mario Dumont était fou de dire que nous n’en avions pas besoin ?

Nous ne croyons pas qu’il y a tant d’élèves avec difficultés d’apprentissage et handicapés. Si tel est le cas, utilisons certaines de nos écoles avec des professeurs expressément pour eux.

Si les syndicats croient vraiment que notre peuple québécois a tant d’enfants avec tant de problèmes et ont tant à coeur ces enfants, demandons-leur d’aider à améliorer le système et non pas d’en profiter.

À voir en vidéo