Une grande productrice

Julie Snyder est selon moi la plus grande productrice d’émissions de télévision de variétés au Québec. Qu’on pense seulement à Le banquier, à La voix ou à Star Académie.

Par son intelligence certaine et sa fougue unique, elle a réussi à conquérir le coeur de presque la moitié des Québécois et Québécoises qui regardent la télé. D’être ainsi amputé de crédits d’impôt à la production par un subterfuge du dernier budget Leitão que lui avait été accordé le précédent gouvernement relève de l’injustice. Mais cela fait partie de l’ADN du Québec : de frapper ceux ou celles qui réussissent de façon exceptionnelle. Parlez-en à Robert Lepage, ce dramaturge reconnu mondialement, qui a dû se battre contre le gouvernement Couillard pour que soit rétablie la subvention à son théâtre Le Diamant que le gouvernement Marois lui avait accordée.

Robert Lepage et Julie Snyder sont, dans des domaines volontairement différents, les deux côtés de la même médaille : celle de l’excellence au travail. Il faudrait encourager ceux et celles qui réussissent au-delà des autres au lieu de les empêcher de continuer et de s’améliorer.

À voir en vidéo