Hippocrate et le CHUM

Le serment d’allégeance que prononçaient les disciples d’Hippocrate, considéré comme le père de la médecine, demeure aujourd’hui un symbole de la conduite médicale exemplaire. Lors de la crise du CHUM, l’illustre médecin de la Grèce antique aurait été très déçu de voir ses disciples étaler leurs différends sur la place publique.

Le projet de fusion de trois grands hôpitaux, l’hôpital Notre-Dame, l’hôpital Saint-Luc et l’Hôtel-Dieu, constituait au départ une problématique complexe qui de toute évidence a été sous-évaluée. Ces établissements n’ont jamais fonctionné de façon complémentaire et le choc des cultures était inévitable. Au cours des ans, l’identité et l’appartenance à leur centre respectif ont marqué les individus d’un tatouage indélébile. […]

La crise larvée du CHUM (Centre hospitalier universitaire de Montréal) a éclaté au grand jour avec l’intervention du Dr Gaétan Barrette à titre de ministre de la Santé. Ce qui est apparu comme une crise de pouvoir a fait ressortir les difficultés inhérentes et persistantes de cette fusion qui sera vraiment complétée lorsqu’on recrutera de jeunes médecins identifiés et appartenant exclusivement au CHUM.

Cette crise connaît un second rebondissement public, mais rien n’a changé et rien ne changera sans un retour aux valeurs fondamentales qui régissent l’attitude et le comportement des médecins entre eux. Il faut à tout prix sortir de cette emprise manichéenne où il doit y avoir un gagnant et un perdant. Tous doivent être gagnants, puisque le but ultime est une intégration harmonieuse des forces en place au profit de celui qu’on a trop souvent tendance à oublier : le patient.

Avec un premier ministre et un ministre de la Santé eux-mêmes médecins, nos disciples d’Hippocrate ont une occasion historique de travailler ensemble dans un climat d’entente et de respect mutuel.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

1 commentaire
  • Pierre Lefebvre - Inscrit 30 avril 2015 06 h 36

    Disciples d’Hippocrate

    Ne savez-vous pas que ce serment n'est plus prononcé par les médecins aujourd'hui ? Vérifiez.

    PL