Une action qui refuse sans appel l’intolérable

J’ai annoncé ma démission du CSSS Jeanne-Mance et mon départ de la région de Montréal, en vigueur le 1er juin 2015, pour des raisons familiales — que je réserverai pour mes proches — et pour retourner vivre dans ma région natale, raisons les plus...

La couverture de la COVID-19 et les 7 premiers articles sont gratuits.

Vous devez avoir un compte pour en profiter.

Créer un compte

?Déjà abonné? .

2 commentaires
  • Daniel Lemieux - Inscrit 28 janvier 2015 15 h 29

    Se désengager de la RAMQ, un geste égoïste

    Si je vous comprends bien, Dr Demers, vous vous libérez du carcan de la RAMQ pour pratiquer la médecine à votre guise, selon votre vision du monde, comme tout travailleur autonome qui décide de ses choix de carrière.

    Ce faisant, vous n'aidez pas la cause de la caste des médecins, que la population considère « privilégiée » et en situation d'autorité abusive. Le beurre et l'argent du beurre, quoi.

    Vous êtes jeune (diplômé en 2004) et déja, vous optez pour la médecine « à deux vitesses » ? Sans doute par pudeur, vous ne dites pas clairement que vos patients devront débourser de leur poche pour vous consulter, que vous pratiquerez dorénavant la médecine au privé.

    Faudra-t-il plus tard tenter de vous faire revenir vers le public en vous proposant de généreuses allocations pour constituer un GMF en région ?

    À votre place, je comprends que vous vous gardiez une p'tite gêne ...

    • Gaetane Derome - Abonnée 29 janvier 2015 00 h 47

      Remerciez plutot notre diplomate ministre de la sante qui invite les medecins a " allez ailleurs"...au lieu de negocier a propos du PL20.