Le fil d’Ariane de la violence

Comment ne pas voir de relation entre les écarts extrêmes de richesse étalés par Oxfam ces derniers jours et la prolifération de groupes intégristes islamiques dans les zones les plus démunies de la planète ?

La misère et le désespoir frappant le Moyen-Orient — déstabilisé par les conséquences de l’intervention américaine en Irak ainsi que le Nigeria, où environ les deux tiers de la population vivent en dessous du seuil de la pauvreté — grossissent sans cesse les rangs de l’État islamique et de Boko Haram dans ces régions du globe.

Au lieu d’évoquer encore et encore une « guerre au terrorisme » exacerbant la haine et la violence, il devient de plus en plus nécessaire de remonter enfin le fil d’Ariane liant la pauvreté à l’extrémisme religieux tout en s’interrogeant sur la problématique des inégalités sociales dans le monde…

5 commentaires
  • Denise Lauzon - Inscrite 23 janvier 2015 02 h 17

    Le manque d'éducation


    Le manque d'éducation est certainement la principale cause qui alimente la violence sous toutes ses formes. Quand les seuls enseignements qui vous parviennent des mosquées où des Imans vous servent uniquement des discours en lien avec le Coran, vous vous retrouvez avec des perpectives de vie très limitées.

    Au début du siècle dernier l'homme politique turc Kemal Atatürk a fondé le Parti du Peuple républicain? C'est après de longues luttes et avec une extraordinaire détermination qu'il a réussi à abolir le califat et créer le Parti du Peuple républicain. Il sécurise la justice et l'enseignement et accorde à la femme turque une émancipation sans précédent dans le monde musulman. Il réussi à poser le fondements d'une société laïque moderne. S'il croyait tant aux valeurs démocratiques, c'est parce qu'il avait fait ses études dans une école laïque ou il a étudié entre autres les grands écrivains et philosophes français. Sans cette éducation, il aurait perpétué les valeurs traditionnelles. Malheureusement, l'actuel premier ministre Erdogan est en train de défaire, petit à petit, les réformes démocratiques que le grand leader Atatürk avaient mis en place.

    • Jocelyne Lapierre - Inscrite 23 janvier 2015 15 h 21

      Excellent commentaire, monsieur Lauzon.

  • Eric Collard - Inscrit 23 janvier 2015 03 h 44

    Les inégalités ne sont pas la seule cause

    On devrait s'interroger également sur une autre cause majeure des malheurs de l'humanité vieille comme le monde: la bêtise entourant les croyances religieuses en général, qui n'épargne apparemment ni les riches ni les pauvres, ni le moyen-orient, ni l'occident...

    • Pierre Lefebvre - Inscrit 23 janvier 2015 10 h 12

      Reculons jusqu'au début et soumettons que les religions qui expliquaient l'insondable «jeu du climat» à la période du début de l'agriculture à en même temps instauré les inégalités civiques du producteur/consommateur. Ceci étant accepté, nous aurons trouvé la «source» du problème qui est «la hiérarchie» ou autrement exprimé le «rapport dominant/dominé».

      Ce rapport entre les humains provient du même endroit que les problèmes actuels : «le Croissant fertile» (qui ne l’est plus). Ce rapport dominant/dominé a été amplifié par la découverte de Darwin sur la survie des espèces par «le combat de l’évolution» quand elle a été interprétée comme : «Au plus fort la poche». Et si la tendance se maintient, nous retournerons bientôt à l’autre façon d’agir qui date depuis beaucoup plus longtemps du «Partager pour survivre» du temps des cueilleurs/chasseurs. À vos marques, prêt…

      PL

    • simon villeneuve - Inscrit 23 janvier 2015 13 h 24

      "la bêtise entourant les croyances religieuses en général,.."

      Les inegalites et l'education sont intiment lies.
      Quand nous disons l'education est une richesse ...