Le diable du maire

Monsieur le Maire, soit que votre foi vous joue des tours, soit qu’un petit diable vous mène la vie dure. Toujours est-il que vous semblez oublier Saguenay dans vos prières. Elle qui est aux prises avec le plus haut taux de chômage du Canada. Rien de moins. Mais que se passe-t-il avec votre ville, M. Tremblay ? D’après moi, c’est sûrement votre vlimeux de petit diable qui vient voler, à votre insu, les jobs à vos citoyens.

Pendant que Saguenay figure au sommet de ce triste palmarès, votre fameuse croisade pour la prière aura déjà coûté trop cher à vos contribuables. C’est gênant non ?

Au lieu de vous occuper de vos convictions personnelles, vous devriez vous occuper des vrais besoins des Saguenéens, y compris le droit légitime de travailler dignement dans leur propre ville. « Le citoyen d’abord » n’est-il pas votre devise ? Vous devriez donc travailler sur ce dossier en priorité avec votre administration.

Et si vous y tenez absolument, vous avez beau faire une petite prière en pensant aux chômeurs de votre ville. Mais gardez ça pour vous.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.