La partie de ballon-chasseur

Avec l’annonce du retrait du financement des publications scientifiques annoncée par un sous-ministre puis retirée par le ministre Daoust, c’est un autre « ballon » menaçant qui a été lancé vers la population québécoise qui commence à être traumatisée par cette austérité. Je crois qu’on va bientôt pouvoir inventer un néologisme, soit parler d’une « population austérisée ».

Quand je réfléchis à ce gouvernement Couillard, l’image qui me vient tout de suite en tête est celle d’une partie de ballon-chasseur que l’on s’offrait dans la cour d’école au primaire. Au ballon-chasseur, il y a une équipe contre une autre, une qui est en possession du ballon, les prédateurs, ceux qui « chassent », et, de l’autre côté, les cibles, les proies, qui tenteront d’éviter le ballon ou qui essaieront de l’attraper s’il est lancé contre elles…

Une personne experte au ballon-chasseur aura l’habileté de laisser croire qu’elle va lancer sur une « cible » mais, en réalité, lancera ailleurs, là où on ne s’y attend pas. Pendant ce temps, ceux et celles qui sont les cibles potentielles ne peuvent rien faire d’autre que reculer et se préparer au coup qui pourrait retirer du jeu celui ou celle qui n’aura pas réussi à attraper le ballon…

Dans l’équipe « ciblée », on voit presque toujours une attitude du « chacun pour soi », où on espère qu’un autre que soi sera la cible, surtout si on est une personne frêle ou qui a une peur bleue des lancers puissants des « gros bras » de l’équipe adverse. Presque aucune solidarité chez les proies. Chacun attend le tir sans trop se préoccuper des autres…

En voyant cette équipe Couillard qui gouverne en utilisant les « ballons politiques » et en optant pour laisser sortir des rumeurs des compressions sur tout et n’importe quoi, on les voit en train de cultiver la peur dans la population. Le fruit de cette stratégie ? Ils peuvent gouverner sans une grande opposition unie devant eux. Autour de nous, on voit des gens inquiets qui espèrent que le couperet, voire la guillotine, ne tombera pas sur eux. Étant abreuvés par des sophismes de tout acabit de la part des ministres et du premier ministre, on voit des gens qui se divisent, qui se désolidarisent.

Mais j’ai espoir. Au ballon-chasseur, il arrive parfois qu’une personne qui n’arrive pas à attraper le ballon puisse voir une autre l’attraper avant que le ballon ne touche le sol. J’ai souvenir d’une personne qui aimait se « sacrifier » pour les autres en sautant devant la personne visée… C’est un peu ça, la solidarité sociale, soit être capable de « manger le coup » pour l’autre… Plusieurs se sont placés devant le ballon libéral qui visait Les Débrouillards et leurs voix se sont fait entendre… Espérons que nous pourrons voir d’autres personnes se placer devant les prochains ballons libéraux, car la cloche qui annonce la fin de la récréation n’a pas encore sonné…

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

4 commentaires
  • Diane Veilleux - Inscrite 16 décembre 2014 10 h 45

    En réalité il est grand temps que ceux qui ont eu accès aux fonds de tirroirs et de garde-robes de ces matamores ressortes de l'ombre les squelettes, les trésors, les cochonneries qui s'y cachent et ainsi leur faire canaliser leurs énergies sur les vraies affaires, leur honnêteté, leur probité, leur désir de servir leurs concitoyens.

  • Diane Veilleux - Inscrite 16 décembre 2014 10 h 47

    En réalité il est grand temps que ceux qui ont eu accès aux fonds de tirroirs et de garde-robes de ces matamores ressortent de l'ombre les squelettes, les trésors, les cochonneries qui s'y cachent et ainsi leur faire canaliser leurs énergies sur les vraies affaires, leur honnêteté, leur probité, leur désir de servir leurs concitoyens. J'ironise évidemment.

  • Gaston Bourdages - Abonné 16 décembre 2014 11 h 29

    Quel beau parallèle que le...

    ...vôtre monsieur Beaulé ! Mercis ! Quoi ajouter à ce que vous décrivez avec une telle acuité? Vous dire que j'attends le prochain ballon? Puis de me demander, en faisant partie appel à une expression anglophone,: «who», dans l'équipe adverse,...«exactly, is calling the shot?» J'ose, dans cet état d'esprit, espérer que le rapport de La Commission ne sera pas un autre «ballon». Plus encore que des gens de l'équipe de monsieur Couillard feront preuves de courageuse, propre et transparente rigueur pour récupérer ces argents qui nous ont été volés.
    Gaston Bourdages,
    Petit «pousseux de crayon sur la page blanche»
    Saint-Mathieu de Rioux, Qc.

    • Diane Gélinas - Abonnée 16 décembre 2014 15 h 50

      J'ajouterais à votre commentaire : non seulement récupérer l'argent volé par les corrupteurs de la construction et des firmes de génie conseil au plus vite et autres, mais aussi exiger le remboursement des contributions illégales dans la caisse corrompue du Parti Libéral lui-même.