Le financement illégal des partis politiques

Je lisais samedi dans la revue de presse de Guillaume Bourgault-Côté que le vote était précieux pour notre société, et était la base de notre démocratie. Or, le financement illégal n’est-il pas aussi une attaque contre nos élections ? L’argent étant le nerf de toute guerre, ceux qui se financent au-delà des règles ne sapent-ils pas les bases de la démocratie ? Je pense que oui, et que cela devrait être sévèrement puni. Autrement, pourquoi continuer à voter ?

Nous avons appris à la commission Charbonneau que les principaux partis nous représentant à l’Assemblée nationale ont triché. Je remets en doute leur légitimité, tant et aussi longtemps que le directeur des élections n’obtiendra pas le droit de porter des accusations de nature criminelle contre les partis et contre les politiciens qui auront triché et sapé notre démocratie.