Un calcul électoral

Incontestablement, Maurice Richard est une figure admirable de courage et de fierté. Mais profiter de la popularité de son nom par calcul électoral est inadmissible. D’autant plus que ce geste en l’occurrence déplace le sens des valeurs et attribue au sport, si attrayant qu’il soit aux yeux du peuple, un rang qui ne lui revient pas dans l’ordre des choses.

Ce style rappelle celui du Bas Empire romain qui se contentait d’accorder des jeux pour faire oublier au peuple son état de servitude. De plus, c’est faire injure au fondateur de Québec, foyer du français en Amérique et à l’illustre explorateur Champlain qui a fait une cartographie historique de toute la côte américaine. […]

Si le ministre Lebel est en quête de geste courageux, qu’il fasse changer le nom de la longue rue Sherbrooke pour le nom de Maurice Richard. Alors il aura rétabli le fait qu’un simple valet qui nous rattachait à un royaume conquérant ne mérite que d’être remplacé par une vaillante figure qui a fait honneur à son peuple qui aime bien le sport, mais apprécie davantage la fierté d’être.

À voir en vidéo