Non à Cacouna

Par-delà l’argent sale lié à l’exploitation des énergies fossiles, il faut dire non au projet pétrolier de Cacouna. La population est maintenant consciente et bien informée de ce projet qui pourrait s’avérer catastrophique pour la faune, la flore et les humains. Le Canada et son premier ministre Harper étant déjà une honte à l’échelle internationale sur le plan environnemental, il faut cesser tout de suite, M. Couillard, ce carnage en devenir. Sans sombrer dans la paranoïa, peut-on imaginer les conséquences d’un attentat terroriste d’un superpétrolier sur le fleuve Saint-Laurent ?

J’invite donc M. Harper et M. Couillard à réfléchir et à agir autrement pendant qu’il en est encore temps. Messieurs, l’économie c’est bien important. Cependant, la vie l’est encore davantage. Il en va de notre avenir, mais aussi de notre devenir.

NOUVELLE INFOLETTRE

« Le Courrier des idées »

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.