Et les autres Maison Marguerite?

Dans Le Devoir de mercredi, on retrouvait la nouvelle concernant l’appui de la Ville qui vole au secours de la Maison Marguerite, lui accordant 200 000 $ pour maintenir ses services d’hébergement.

 

Il s’agit là d’une bonne nouvelle. Alors que les ressources pour femmes sans-abri refusent un nombre croissant de femmes dans le besoin faute de places, la fermeture de six lits aurait été dramatique. Cet appui de la Ville pour un an est donc le bienvenu et règle, pour cette année, un cas de sous-financement.

 

Le premier budget du nouveau gouvernement du Québec a abandonné complètement l’engagement du gouvernement précédent de rehausser le financement des organismes en santé et services sociaux (40 millions par an, pour un total de 120 millions récurrents sur trois ans). Cela laissait de côté les besoins de la Maison Marguerite et de dizaines d’autres organismes d’aide aux sans-abri en sous-financement critique.

 

À moins d’imprimer de l’argent, le maire ne pourra régler la situation des Accueil Bonneau, CAP Saint-Barnabé, Méta d’Âme, Maison Haidar et autres. Le rehaussement qui était prévu par le gouvernement du Québec aurait consolidé le financement de ces organismes essentiels, il doit être rétabli.

 

Il faut le rappeler aussi, une somme budgétée de près de 4 millions à Montréal pour 2014-2015 n’a pas encore été rendue disponible par le gouvernement fédéral dans le cadre de sa Stratégie de partenariats de lutte contre l’itinérance. Ce programme est pourtant essentiel, contribuant tant à la réalisation de logements sociaux, aux installations des organismes qu’aux interventions des organismes pour prévenir et réduire l’itinérance.

 

Montréal peut faire encore mieux pour contrer l’itinérance, mais c’est au gouvernement du Québec, en mettant solidement en oeuvre la Politique nationale de lutte contre l’itinérance, d’assumer le rôle central, cela, sans oublier celui d’Ottawa.

NOUVELLE INFOLETTRE

« Le Courrier des idées »

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.