Tout le monde peut jouer

Je ne comprends pas pourquoi on fait voler des avions de guerre quand il y a un événement festif. Ça a été le cas pour la Saint-Patrick, et maintenant pour le Grand Prix.

 

Cette démonstration est-elle nécessaire ? Et les kiosques de recrutement dans les ventes de trottoir ? « Regarde papa, des soldats, c’est vraiment une belle fête ! » « En effet, regarde, ils ont des armes pour jouer avec l’ennemi. C’est très amusant la guerre, il y a toutes sortes de machines, des tanks, des canons, des avions, des porte-avions, des AK-47, des casques, c’est très joyeux, tout le monde peut jouer. »

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

11 commentaires
  • Jean-nicholas Mwenda - Inscrit 11 juin 2014 03 h 03

    ...Et penandant ce temps, trois détenus s'évadent par hélicoptère de la prison de Québec. Personne n’envoie un F-18 ou F-16 ou même un hélico Sea king pour nous les ramener, ces gens-là avaient une dette à payer à la société. Une chose si simple les a échappé quel que soit leurs artilleries, Oh non! Nos décideurs, à quoi sert toute cette démonstration de force? Ils ne sont même pas capables de trouver un hélico pendant plus de deux jours?

  • Baruch Laffert - Inscrit 11 juin 2014 05 h 51

    Protéger vos foyers et vos droits

    Peut-être est-ce pour vous rappeler que si nous avons la chance d'avoir autant d'événements festifs au Canada c'est parce que nos droits et libertés sont protégés par un corps armée dont le but premier est la défense du pays, et dont le but secondaire est de contribuer à la pays dans le monde.

    Les pays qui ont vivent dans l'insécurité ont beaucoup plus de respect pour leur corps armées que nous dont la dernière invasion sérieuse date de 200 ans.

    • Richard Laroche - Inscrit 11 juin 2014 11 h 50

      Le but de l'armée est d'obéir aux ordres du Gouvernement, point final. Il n'y a rien de plus à comprendre.

      Est-ce que les ordres du Gouvernement servent toujours à défendre nos libertés et nos droits, seul le Peuple peut en juger.

      Et quand le Peuple n'est pas d'accord avec le Gouvernement, le seul moyen de défendre nos libertés et nos droits est de se battre contre notre propre armée.

    • Alexis Lamy-Théberge - Abonné 11 juin 2014 14 h 17

      Le plus grand responsable de l'insécurité dans le monde est l'armée, qui engouffre des milliers de milliards annuellement dans les gadgets meurtriers anonymes. Demandez aux Irakiens, aux Libyens, aux Syriens, aux Afghans, ce que protègent leur armée nationale et les armées des pays "amis".......

      Ce n'est qu'un engin de propagande arriéré, nous avons de nombreux besoins plus fondamentaux que d'empêcher les Russes d'envahir le Nord. L'armée canadienne, en particulier, sert uniquement les intérêts du Canada, ce qui revient à créer de l'instabilité et de l'inégalité dans de nombreux pays que nos compagnies exploitent.

      C'est fou ce qu'on apprend pas à l'école.

    • Baruch Laffert - Inscrit 11 juin 2014 17 h 07

      @Richard Laroche

      En fait les Forces armées canadiennes appartiennent à Sa Majestée, pas au gouvernement, et ses actions sont limités par la Loi sur la défense nationale.

      Quand le peuple n'est pas d'accord avec le gouvernement élu il n'a qu'à le sortir lors des prochaines élections, qui elles sont obligatoires selon la Charte canadienne des droits et libertés, et que l'armée est obligée de respecter.

      Un autre moyen que le peuple peut utiliser pour faire valoir ses droits est le recours aux tribunaux.

      Donc oui, il y beaucoup plus à comprendre, et le monde est beaucoup plus complexe que la logique "eux contre nous" à laquelle vous semblez adhérer.

    • Richard Laroche - Inscrit 11 juin 2014 20 h 55

      M. Laffert,

      Voue êtes clair dans vos réponses et vous abordez le sujet de manière simple. Merci d'apporter des précisions concernant Sa Majesté et les Lois.

      Néanmoins, le problème demeure qu'entre deux élections, en 4 ans, il peut se passer bien des choses et il arrive parfois que le Peuple veuille arrêter le gouvernement.

      Même si tout est beau sur papier pour les tribunaux, la réalité est un problème de séparation des pouvoir et de lenteur. Un problème qui d'ailleurs est récurrent au Canada comme dans bien des pays.

      Il y a de nombreux pays très civilisés, avec des tribunaux et des élections, où des renversements de pouvoir surviennent sans élection et sans tribunaux. En fait, la majorité des renversements de pouvoir se font dans la rue et dans presque tous les cas, le Peuple doit subir les répressions violentes de l'armée et persister avant que la légitimité du gouvernement et/ou de Sa Majesté soit remise en question. Les soldats désertent, l'insurrection se met en place.

      L'histoire se répète. Il faut être réaliste et savoir qu'un jour ou l'autre, dans 20 ans ou 100 ans, l'ordre sera de tirer dans la foule.

      En somme, je préfère définitivement me méfier du gouvernement, de Sa Majesté, ou de quelconque forme d'autorité. Je préfère défendre ma famile moi-même.

    • Baruch Laffert - Inscrit 11 juin 2014 21 h 25

      @Alexis Lamy-Théberge

      Bien sur que l'armée canadienne sert les intérêts du Canada. Par contre, dire que l'armée crée de l'instabilité dans les pays exploités par nos compagnies est faux. L'armée est-elle en Amérique du Sud où nous exploitons des mines? Et les gens d'SNC-Lavallin n'était pas très heureux de voir que l'armée canadienne aide à se débarasser de Kadhafi pour qui ils travaillaient.

    • Baruch Laffert - Inscrit 12 juin 2014 08 h 58

      @Richard Laroche

      Oui il peut s'en passer des choses entre deux élections, mais puisque le but premier d'un gouvernement élu est d'assurer sa réélection, il arrive rarement qu'il proposera des lois qui fera sortir le peuple à la rue. Et si le peuple sort et manifeste pacifiquement, l'intervention de l'armée ne sera pas nécessaire.

      Que des manifestations soient réprimés dans le sang dans plusieurs pays est choquant, mais le gouvernement et l'armée canadienne sont régis par tellement de lois et toutes sortes de mécanisme qu'il est impossible qu'ils se tournent contre le peuple. Et si l'armée est utilisé dans certains pays pour défendre le gouvernement contre la population, il arrive souvent qu'au contraire l'armée se retourne contre le gouvernement pour soutenir le peuple.

      L'armée canadiennes est sous le contrôle de trois pouvoir: le pouvoir des élus qui établissent des politiques selon le désir du peuple et assurent la bonne gestion des ressources, le pouvoir juridique qui interdit aux soldats d'obéirs à des ordres illégitimes ou illégaux, et le pouvoir symbolique qui lie l'armée avec le chef d'État qu'est la Reine. Si l'un des trois pouvoir tente de prendre le contrôle de l'armée, les deux autres l'en empêcheront.

      Je suis certain de la noblesse de vos intentions de protéger votre famille, mais je suis aussi certain que vous appelerez la police si un criminel met la vie de votre enfant est en danger, et que vous voudrez que la Couronne poursuive le criminel. Vous pouvez vous méfier de ces formes d'autorité, mais en fin de comptes ils sont à votre service.


      Et s'il faut s'armer de patience lorsqu'on fait appel aux tribunaux, au moins ça se fait dans le calme.

  • J-F Garneau - Abonné 11 juin 2014 08 h 16

    Quelques réflexions

    Les avions sont toujours source de fascination. Qu'ils soient militaires ou acrobatiques ou même civils; on n'a qu'à penser au divers pageants aériens tenus périodiquement partout dans le monde. D'un petit Cessan à un F18, avoir l'occasion d'en voir voler de près fascine et fascinera toujours.

    De plus, tous les avions militaires ne sont pas des "avions de guerre" comme vous les appelez. Évidemment, la souveraineté territoriale demande quand même (pour des territoires aussi vastes que les nôtres) des avions pour patrouiller l'espace aérien... pas toujours pour "faire la guerre".
    Quant aux kiosques de recrutement, on peut avoir une discussion plus large sur la pertinence d'une armée professionelle, (chez nous) par rapport à une armée de milice (en Suisse par exemple), ou pas d'armée du tout, mais du moment ou nous sommes un peu de bonne foi, je crois que les activités de recrutement sont assez transparentes sur les bénéfices (éducation) et les enjeux (l'armée c'est sérieux). Je me trompe peut-être mais je ne crois pas que le ton utilisé est proche de ce que vous attribuez à l'armée. On y décrit plutôt les rôles possibles et les options de carrière.

    Que vous ne soyez pas d'accord avec le fait que l'armée (professionnelle) fasse du recrutement, soit, mais caricaturer qu'on y présente l'armée comme un jeu est faux.

  • Christophe De La Durantaye - Inscrit 11 juin 2014 12 h 56

    Vous êtes tenu (légalement) d'envoyer vos enfants, non supervisés à la journée longue, dans les garderies, maternelles, écoles primaires et secondaires où des éducateurs, portant ostentatoirement et arrogamment des signes religieux et autres superstitions, décident de leur réussite scolaire. Je ne vois pas comment vous pourriez vous offusquer d'un vol d'avion militaire ou d'un kiosque de recrutement lors d'un événement mondain extérieur facultatif de quelques heures alors que vous êtes présent pour leur expliquer et contextualiser, sans danger pour leur avenir, espérons-le. Vous et moi ne situons pas au même endroit le «terrain de jeu».

  • Claude Buysse - Inscrit 11 juin 2014 17 h 04

    Civis Pacem...

    En écoutant les très bonnes émissions sur la première guerre mondiale à TV5, on se rend compte que lorsque des sociétés sont en paix depuis quelques générations, on a tendance à romancer la guerre. Elle sera courte , facile et sans beaucoup de tués , du moins de notre côté. Nous sommes si supérieurs aux autres...c'est toujours valable de nos jours avec tous ces films "d'actions" au demeurant bien faits qui entretiennent la fable de la guerre juste et si naturelle chez l'humain.
    Personnellement, j'ai beaucoup de difficulté à comprendre la popularité des combats extrêmes encensés au Québec parce que nous avons la "chance" d'avoir un champion mondial...et on veux diminuer l'intimidation ds les écoles??? bel exemple en effet...concernant le sujet précis de la lettre, le sport est une petite guerre et participe aux mêmes buts:un groupe doté d'un leader puissant pour aller à la chasse, à la guerre ou mettre un machin ds un but.C'est clair ,net et précis. Le cerveau reptilien aime ça. Le sport et l'armée , même combat!!!