Lettre - Lac-Mégantic : qui est responsable?

J’ai un tracteur-tondeuse 1988. Lorsqu’il est en marche et que les couteaux tournent, si je me lève, le moteur s’arrête ; si je fais marche arrière, le moteur s’arrête. Ceci, pour ma sécurité !

 

Dans mon automobile, une fois le moteur arrêté, ça sonne si j’ouvre la porte et que j’ai oublié les clefs. Si les batteries de mon cellulaire ou de mon PC sont faibles, je suis averti, et par sécurité, le PC va s’éteindre de lui-même.

 

Je n’accepte pas que pour un convoi de wagons « sans freins » avec les « locomotives arrêtées », aucun signal, aucune alarme, aucun gyrophare ne se soient activés. Au moins, un texto, un tweet, aurait dû être transmis à qui de droit. Est-ce que toute l’industrie du rail est ainsi, y compris le CN et le CP ? Si oui, l’industrie est criminellement responsable de ce qui est arrivé !

 

Est-ce que c’est seulement MMA qui est ainsi ? Si oui, MMA et ses dirigeants sont criminellement responsables ! J’irais jusqu’à dire que le chef de train qui a « oublié » les freins est responsable (c’est un humain comme vous et moi… qui peut oublier !), mais il n’est pas criminellement responsable.

 

À moins que ce soit le ministère des Transports du Canada qui soit criminellement responsable pour avoir accepté de diminuer les règles de sécurité du transport ferroviaire… pour minimiser les frais d’exploitation des compagnies ferroviaires telles CN et CP. En janvier 2009, le titre boursier de CP était à 40 $, il est aujourd’hui de 178 $ En janvier 2009, le titre boursier de CN était à 21 $, il est aujourd’hui de 65 $.

 

Pour un peu moins de profits (peut-être), la sécurité ferroviaire aurait-elle dû être augmentée… au lieu d’être diminuée considérant le volume accru du pétrole transporté ?


 
1 commentaire
  • J-Paul Thivierge - Abonné 15 mai 2014 11 h 25

    IRVING oil coupable de cupidité abusive

    Pourquoi Irving a choisi de circuler via l'Estrie et le Maine vers le Nouveau Brunswick ?
    Pour économiser un peu sur les couts de transport !
    Le pétrotrain du CN, utilisé par Ultramar,
    qui circule sur la voie principale qui ce rend à Halifax étant reconnu plus sécuritaire !

    Pourquoi le contenu du pétrole de shales de Bakken contenant des fractions légères de pétrole (plus volatiles et explosives) a été étiqueté où et par qui comme du bitume lourd qui brûle moins vite et moins bien sans exploser ?
    Si le pétrole avait été identifié correctement peut-être que les couts de transport auraient été plus couteux considérant le respect des normes plus sévères ( 2 conducteurs moins de 40 citernes par convoi etc )

    On en vient alors à déduire que Irving Oil qui fait notamment de la délocalisation fiscale dans les Bahamas , pour économiser quelques dollars du baril a choisi le moyen le moins couteux et le moins sécuritaire pour s'approvisionner en pétrole du Dakota du Nord .

    Il a été dit que le convoi contenani 7, 2 m de litres soit une valeur brute d'environ 3 M$ . Peut-on s'imaginer que pour économiser 30 K$ on aurait fait un tel choix par simple abus de cupidité ?