Lettre - Le financement des ponts fédéraux au Québec

Ce n’est pas un hasard si les ponts Champlain, Jacques-Cartier et Mercier (en partie) sont fédéraux ; c’est que ces ponts enjambent la voie maritime du Saint-Laurent et qu’à l’époque, le fédéral voulait contrôler la construction et la gestion de ces structures.

 

Le fédéral trouvant maintenant la facture pesante pour ce qui est du remplacement du pont Champlain, ce dernier ne trouve rien de mieux à faire que de la refiler bêtement aux usagers sans aucun souci des répercussions sur cet ensemble à l’équilibre fragile que sont les voies d’accès à Montréal à partir de la Rive-Sud.

 

Or, les usagers de ces ponts ne sont pas uniquement les véhicules qui y passent, mais aussi les navires qui passent en dessous. Ces navires n’utilisent pas uniquement les écluses à travers lesquelles ils transitent (ce pour quoi ils paient) pour se rendre aux ports des Grands Lacs, mais aussi ces ponts sous lesquels ils passent, ponts qui exigent des structures beaucoup plus chères et imposantes si ce n’était d’eux.

 

Alors pourquoi ne pas imposer un frais de transit sous ces ponts aux navires y passant afin d’en assurer une partie du financement ? Cela aurait aussi comme effet bénéfique qu’une partie des revenus de la voie maritime du Saint-Laurent resterait enfin au Québec.

 

Le Panama et l’Égypte retirent des centaines de millions (sinon des milliards) de dollars de leur canal respectif, alors que le Québec ne retire pratiquement rien de la voie maritime du Saint-Laurent qui n’a été construite qu’au profit des ports canadiens et américains des Grands Lacs. Les navires l’empruntant ne font que passer devant Montréal sans y laisser le moindre sou.

 

Allez, Messieurs Harper et Lebel, oubliez la solution facile et simpliste dans ce dossier et osez donc un peu d’audace et d’imagination ; est-ce trop vous demander ?

4 commentaires
  • Sylvio Le Blanc - Abonné 9 mai 2014 07 h 41

    Superbe lettre !

    Bravo !

  • Pierre Bernier - Abonné 9 mai 2014 09 h 21

    Justification unique ?

    Dans ce beau grand pays quels sont les ouvrages de cette nature qui ont une justification à la fois "interprovinciale" et "internationale" ?

    Celui de la " Confédération " (à marée haute) et ceux de Québec, Trois Rivières et Montréal ?

    Ailleurs, aucun ?

  • Sylvain Auclair - Abonné 9 mai 2014 11 h 11

    Le Québec ne retire rien...

    Pourquoi le Québec retirerait-il quoi que ce soit? Ce n'est pas un pays. On a dit non à ce statut.

  • Jean Guy Nadeau - Abonné 11 mai 2014 19 h 53

    Toute une célébration

    Je ne peux penser à la Voie maritime sans penser à l'allégresse et aux célébrations qui ont marqué son ouverture. Ce faisant, les Montréalais célébraient le début de la déchéance de Montréal. Bravo! On les avait bien mystifiés. Méchant sapin!