Lettre - Que justice soit faite

Dans toute la saga entourant les dépenses faramineuses de l’ex-lieutenante-gouverneure Lise Thibault, la défense allègue, entre autres arguments, le prestige de sa fonction pour justifier ce qui m’apparaît être un débordement éthique éhonté de la part de Mme Thibault.

 

Comme disait Montaigne, « si haut que l’on soit placé, on n’est jamais assis que sur son cul »… Lise Thibault aurait dû s’inspirer de cette réflexion au lieu de profiter abusivement de sa fonction […] en exigeant des remboursements de dépenses scandaleux.

 

Par-delà toutes les considérations politiques rattachées à la fonction de lieutenant-gouverneur, la justice doit maintenant faire son devoir et imposer une peine exemplaire à Lise Thibault. Que justice soit faite !


Henri Marineau - Québec, le 16 avril 2014

À voir en vidéo