Lettre - Pour le bien de tous

La campagne électorale est une période faste où chaque parti formule ses idées constructives. Si on les mettait en pratique, nous aurions le « plus meilleur pays au monde », comme le disait Jean Chrétien. Malheureusement, ces gens-là, une fois enfermés dans leur Chambre haute, s’invectivent, se chicanent et refusent de s’écouter les uns les autres. La configuration de l’Assemblée nationale de type britannique nuit énormément à la démocratie. Face à face, gagnant perdant, on est loin des discussions négociées qu’on retrouve par exemple dans les conseils d’administration des petites organisations, où on échange les idées afin de trouver la meilleure solution pour le bien de tous. Peut-on rêver qu’un jour, nos élus changeront ce système sclérosant ?


 
1 commentaire
  • Yvan Dutil - Inscrit 19 mars 2014 06 h 57

    Et les commissions parlementaires?

    En commission parlementaire, les comportements sont différents et la collaboration beaucoup plus grande. Les élus eux-même vont vous dire qu'ils aprécient cela.

    Le problème est que cela ne fait pas du bon matériel pour les médias.