Lettre - Plus ça change, plus c’est pareil

Le 14 juin 2013, M. Bertrand St-Arnaud, le ministre de la Justice, déposait le projet de loi no 47 intitulé « Loi modifiant le Code civil et d’autres dispositions législatives en matière d’adoption et d’autorité parentale », avec promesse d’y donner suite à la session d’automne 2013. Nous voilà rendus en février 2014 et rien ne semble se pointer à l’horizon. Plus ça change, plus c’est pareil !

 

Ce projet de loi renversait la vapeur et portait la divulgation d’informations prioritaires concernant la confidentialité en matière d’adoption, tout comme celui présenté le 13 juin 2012 par le ministre de la Justice de l’époque, M. Jean-Marc Fournier. Que se passe-t-il encore ? Les mots entendus des divers responsables du dossier au fil des années sont-ils déjà tous oubliés ? Que de beaux mots, que d’espoir, que de compassion pour ceux qui attendent, mais que de maux, de malaise et de misère dans cette attente sans fin… Il est vrai que ce n’est peut-être pas un projet de loi « à la mode », aux saveurs in du jour, mais il concerne des milliers de personnes au Québec. Nous demandons pour une énième fois que le projet de loi no 47 soit finalement adopté rapidement afin que des milliers de personnes jadis confiées à l’adoption aient enfin droit à leur vérité, leurs origines.

 

À titre informatif, cinq ans après l’entrée en vigueur des modifications législatives en Ontario, ils sont déjà en mode « révision » afin de satisfaire le plus grand nombre de personnes possible. On est encore loin, au Québec !