Lettre - Gaspillage postal

Chaque année, je donne à certains organismes de charité un peu au hasard ou selon les besoins plus précis exprimés par ceux-ci de temps en temps. La dernière année, j’ai conservé tous les envois que ces organismes m’ont fait parvenir par la poste sans même les ouvrir.

 

Je viens donc en ce mois de décembre de les compiler. Alzheimer : 4 envois, Leucan : 2, Sainte-Justine : 5, Croix Rouge : 4, Sclérose en plaques : 6, CHUM : 4, INCA : 8, Cancer du rein : 1, UNICEF : 3, Mission Bon Accueil : 1, Institut de gériatrie : 1, Leucémie et lymphome du Canada : 1, Médecins sans frontières : 1, Moisson Montréal, 1. Total : 42.

 

Je crois que je ne recevrais pas de courrier dans ma boîte aux lettres si ce n’était de ces organismes qui dépensent des fortunes en timbres et en cadeaux (étiquettes autocollantes, cartes de souhaits, etc.) pour me solliciter. Je suis enragée quand je reçois ce courrier parce que trop d’argent recueilli passe dans ces envois plutôt que de servir aux causes pour lesquelles les dons sont faits.

 

En ce mois de décembre, je crois que je vais orienter mes dons vers les organismes qui m’ont sollicitée une seule fois ou pas du tout.

 

À l’ère du numérique, il me semble que ces organismes devraient utiliser nos adresses courriel pour ces envois. De toute façon, pour ma part, je vais leur envoyer mes dons sur leur site Internet et à l’aide de ma carte de crédit.

À voir en vidéo