Lettre - Une pétition, «qu’ossa donne»

En 1990, je faisais signer une pétition pour appuyer la campagne de Développement et Paix qui est un organisme de coopération internationale. Cette pétition demandait au gouvernement canadien le maintien de sanctions contre le régime de l’apartheid en Afrique du Sud. Quelqu’un m’avait dit : « Ma petite madame, vous êtes bien naïve, vous perdez votre temps. » L’organisme avait recueilli 120 000 signatures. En 1990, Nelson Mandela, après 27 ans d’emprisonnement, adressait à Développement et Paix une lettre de remerciements pour la solidarité et le soutien manifestés à sa cause.

 

Depuis plus de 45 ans, cet organisme continue de promouvoir sans cesse les droits de la personne à travers le monde. Nelson Mandela nous a montré que la justice sociale est un long processus ardu, mais qu’avec de la ténacité et de la détermination, on peut faire évoluer les mentalités et changer les politiques injustes.


Lorraine Cournoyer - Repentigny, le 9 décembre 2013

À voir en vidéo