Lettre - Journée de lutte contre la corruption - Sur la bonne voie

Le 9 décembre est la Journée internationale de lutte contre la corruption. C’est l’occasion pour moi de souligner les actions faites au Québec pour contrer ce problème qui crée du tort à notre économie nationale.

 

Alors que collectivement nous avons un rôle à jouer pour dire « NON à la corruption », je désire souligner la volonté politique et sociale qui a permis de mettre en place, au cours des dernières années, des outils et des mesures pour s’attaquer à la corruption. Je pense bien sûr à la création de l’UPAC en 2011, mais aussi, notamment, à l’opération Marteau, aux travaux de la commission Charbonneau, aux lois et aux politiques en matière de gestion contractuelle, d’éthique, d’intégrité, de lobbyisme et de gouvernance des infrastructures publiques.

 

Je pense aussi à tous les resserrements législatifs permettant de circonscrire les actes répréhensibles qui nuisent à la saine gestion, à la transparence et à la concurrence libre et loyale des marchés.

 

Je souligne également l’apport des citoyens du Québec qui ont contribué activement à la lutte contre la corruption. Nous avons enregistré une quantité imposante de signalements-citoyens dénonçant des abus et des actes illicites pour lesquels plusieurs vérifications et enquêtes ont été déclenchées. Cet apport a aussi permis de procéder à des arrestations à l’endroit de personnes pour leur implication présumée dans des stratagèmes de corruption ou de collusion. Le message envoyé aux gens qui fraudent l’État est clair : les actes de corruption dans l’économie du Québec ne sont pas tolérés.

 

Pour éliminer la corruption, c’est une culture qu’il faut changer. C’est pourquoi je travaille avec 300 personnes qui ont à coeur l’intégrité de l’État pour prévenir et vérifier les crimes de corruption, et enquêter sur eux. Je suis plus déterminé que jamais à traduire en justice les fraudeurs de l’économie québécoise. Le Québec est sur la bonne voie, et je vous encourage à continuer à signaler des actes de corruption qui entravent l’intégrité des institutions publiques. Je vous invite aussi à promouvoir les valeurs d’équité et de justice : c’est toute la société qui y gagne.

À voir en vidéo