Lettre - Des voies réservées libérées des radios populistes

Dans sa lettre « Des voix non réservées », Pierre V. Leclerc résume avec ironie les propos démagogiques que déversent quotidiennement les animateurs des radios populistes de Québec pour flatter dans le sens du poil l’individualisme de leurs auditeurs sur la question des voies réservées aux autobus. Deux modestes suggestions pourraient faire selon moi baisser la tension entre belligérants : en plus d’être réservées aux taxis et aux autobus, les voies réservées pourraient le devenir aussi pour les voitures transportant plus de trois passagers. Le RTC ferait d’une pierre deux coups en encourageant d’une part le covoiturage, et d’autre part en permettant de servir un argument de taille aux jaloux et aux envieux empruntant seuls dans leurs VUS les voies non réservées. Trouvez-vous des covoitureurs et changez de voie !

 

Autre suggestion : que les chauffeurs d’autobus cessent d’écouter les radios populistes et d’imposer un tel calvaire à leurs passagers. Ce serait logique, non ? Après tout, c’est directement à leur travail que ces radios s’attaquent ! Ce serait agréable de prendre l’autobus ou sa voiture avec des amis ou des collègues et de faire ensemble des pieds de nez par les fenêtres aux automobilistes des voies non réservées !

 

Jean-François Vallée - Saint-Philippe-de-Néri, Le 1er décembre 2013

À voir en vidéo